MENU

Un assouplissement des normes favorisera la croissance des assureurs en Chine

par Charles Mathieu | 14 janvier 2020 13h06

Photo: www.slon.pics

De nouvelles lignes directrices permettront aux assureurs d’augmenter leur présence sur le marché chinois.

Des analystes du réassureur Swiss Re estiment que cette ouverture permettra d’augmenter les investissements à long terme des assureurs en Chine et ainsi, stimuler l’économie du pays.

L’actif des assureurs en Chine est en augmentation depuis quelques années, soutient le réassureur Swiss Re dans son rapport Insurance asset management in China : a boom in the making. Il s’agit d’une hausse de 9,5 % entre 2017 et 2018, pour atteindre 18,3 billions de yuans (ou 2,6 billions de dollars américains).

« Nous croyons que le rôle des assureurs en tant qu’investisseurs à long terme dans l’économie devrait croitre substantiellement », peut-on lire dans le rapport.

Hausse de l’offre en gestion d’actifs

Selon Swiss Re, à partir de 2020, l’actif des assureurs en Chine devrait augmenter au rythme de 10 % par année. Cette tendance serait notamment liée à l’augmentation de l’offre de produits de gestion d’actifs en assurance (IAMP).

Ces solutions sont offertes aux assureurs afin de gérer leur actif de manière efficace. La gestion peut provenir de l’interne, de firmes spécialisées en gestion des actifs d’assurance, ou de firmes non spécialisées.

En 2018, les actifs d’assureurs gérés en Chine totalisaient 2,53 billions de yuans, une augmentation de 21,6 % en un an. Cette tendance devrait s’être maintenue en 2019, croit Swiss Re.

« Nous prévoyons une forte croissance continue des produits de gestions d’actif en assurance de 15 % à 2,9 billions de CNY en 2019 et de 20 % à environ 3,5 billions de CNY en 2020 », estime le réassureur.

Plus grand choix de véhicules d’investissement

C’est la China Banking and Insurance Regulatory Commission (CBIRC) qui pilote ces changements. « Les lignes directrices offriront aux assureurs un plus grand choix de véhicules d’investissement et d’appariement de durée, et attireront de nouvelles sources de financement à long terme pour les grands projets d’infrastructure », peut-on lire dans le rapport.

Selon Swiss Re, grâce à ces lignes directrices, il sera plus facile d’enregistrer un IAMP auprès d’un organisme de règlementation en Chine. Cela permettra aussi l’ajout de tels produits aux autres de gestion de patrimoine, qualifiera les individus au revenu élevé comme investisseurs qualifiés et assurera la distribution de tels produits par des entreprises et institutions qui ne sont pas nécessairement des compagnies spécialisées.

Publicité
Sur le même sujet …