MENU

Assurance de remplacement : les concessionnaires automobiles se sont accaparés 93 % des ventes en 2013

par Hubert Roy | 02 décembre 2014 12h00

La popularité de l’assurance de remplacement ne se dément pas. En 2013, ce marché a représenté près de 220 millions de dollars (M$) de primes. Les concessionnaires automobiles se sont appropriés plus de 93 % de ce montant. Cet exploit est d’autant plus remarquable étant donné que les concessionnaires proposent un produit dont la prime moyenne est 70 % plus élevée que celle des représentants certifiés, dont le courtage.En 2013, ce sont plus de 130 000 contrats d’assurance de remplacement ont été vendus. Les concessionnaires ont vendu 89 % de ce nombre, indique le Rapport annuel sur les institutions financières 2013 de l’Autorité des marchés financiers. Ce rapport comprend désormais les données publiées auparavant dans le Rapport sur la tarification en assurance automobile.

À titre comparatif, il s’était vendu 109 000 contrats d’assurance de remplacement en 2012, pour plus de 175 M$ de primes. Par ailleurs, le terme le plus répandu pour la vente de ce produit demeure celui de cinq ans. Ce sont 36 % des contrats vendus en 2013 qui l’ont été sur un terme de cinq ans.

Quant à la prime moyenne, l’écart continue à se creuser entre la prime vendue par les concessionnaires automobiles et celle vendue par les représentants certifiés. En 2013, la prime moyenne souscrite par les concessionnaires automobiles était de 1 761 $, comparativement à 1 038 $ pour les représentants certifiés, un écart de 723 $ et de près de 70 %. En 2012, cet écart était de 670 $ et de 66 %.

L’Autorité explique l’augmentation de cet écart par le fait que la prime moyenne souscrite par les assureurs traitant avec des concessionnaires automobiles a subi une hausse de 5 % par rapport à 2012. La prime moyenne souscrite par les représentants certifiés a augmenté de 3 %. L’écart entre ces deux primes moyennes s’explique notamment par le taux de commission qui est généralement plus élevé pour la distribution sans représentant.

Publicité