MENU

Aviva lance une solution novatrice couvrant le partage de logement

par Mathieu Carbasse | 01 février 2017 14h30

Face au succès des plateformes telles que Airbnb, Corporate Housing by Owner (CHBO), Flipkey, HomeAway, Roomorama, VRBO ou encore Wimdu, Aviva Canada offre dès aujourd’hui une assurance couvrant le partage de logement partout au Canada.

L’assureur propose ainsi aux hôtes deux formules de protection qui peuvent être adaptées à leurs besoins : une formule qu’il suffit d’ajouter à une police du propriétaire occupant Aviva Canada en vigueur et une formule de garantie autonome – qui couvrira un bien locatif loué pour de courtes périodes tout au long de l’année (chalet, maison, appartement en copropriété, par exemple).

« Combler les trous de garantie »

« De plus en plus de Canadiens cherchent à augmenter leurs revenus en louant temporairement leur habitation par l’intermédiaire des réseaux en ligne. Nos recherches montrent qu’un Canadien sur cinq a déjà loué son logement ou envisage de le faire, a déclaré Steve Cohen, directeur général, Assurance des particuliers, à Aviva Canada. Aviva Canada conçoit des solutions novatrices pour combler les trous de garantie, car les besoins évoluent. »

Dans un sondage mené auprès des consommateurs en 2016 par Aviva Canada, 51 % des personnes qui louent actuellement leur habitation, ou envisagent de le faire, ignorent en effet que leur police du propriétaire occupant ne couvre pas le partage de logement, ce qui met au jour un important trou de garantie pour les Canadiens.

Pas besoin de souscrire une responsabilité civile

Grâce à cette nouvelle garantie simple et complète, les clients bénéficieront du soutien d’Aviva Canada 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 en cas de sinistre, et ils n’auront pas à souscrire une assurance responsabilité civile auprès d’un réseau de location ni à exiger une telle assurance de leurs locataires.

L’assurance du partage de logement sera offerte aux clients d’Aviva, y compris les nouveaux clients, dont les logements principaux et biens locatifs répondent aux critères. La protection n’est liée à aucun réseau et aucun fournisseur de services de partage de logements.

 

Publicité
Sur le même sujet …