MENU

Certains assureurs voient un retour sur leurs investissements en intelligence artificielle

par La rédaction | 15 juin 2018 10h30

Photo : Freepik

Près de la moitié (48 %) commencent à voir ou obtiennent déjà un bon retour sur leurs investissements en intelligence artificielle, indique un sondage mené par Insurance Nexus auprès de 250 assureurs opérant au Canada. En revanche, 24 % des entreprises sondées disent ne pas encore voir de retour sur leurs investissements et 16 % ne croient pas en obtenir un d'ici deux ans.

« Les résultats mettent en lumière la réalité voulant qu’une proportion substantielle d’entreprises n’aient pas encore vu un retour sur leurs investissements en analytique. Cela mérite que les chefs d’entreprises en analytique y portent une attention particulière », soutient Eugene Wen, vice-président et actuaire en chef chez Financière Manuvie.

Transformations à venir

Presque toutes les entreprises sondées (94 %) s’attendent à ce que l’intelligence artificielle transforme l’industrie de l’assurance. Les trois quarts des entreprises qui investissent en intelligence artificielle et en apprentissage par machine planifient augmenter les montants y étant alloués, dévoile l’étude.

Près de la moitié (48 %) des assureurs croient que les transformations sur leur rôle au quotidien, amenées par l’intelligence artificielle, surviendront au cours des deux prochaines années, alors que 18 % croient que ces transformations sont déjà en cours. Insurance Nexus soutient qu’un peu plus du tiers (34 %) s’attendent à ce que les changements arrivent dans les cinq prochaines années et plus.

Des investissements en croissance

De tous les assureurs qui investissent actuellement en intelligence artificielle, 74 % disent qu’ils comptent en augmenter la valeur dans les six prochains mois. Les secteurs de l’automatisation (26 %), de l’apprentissage par machine (24 %), la structure des données (16 %) et la télématique (12 %) sont notamment ceux où les assureurs investiront le plus pour la même période de temps.

Le sondage démontre aussi que les outils que les assureurs croient qui amèneront le plus de transformations dans l’industrie sont l’intelligence artificielle/l’apprentissage par machine/l’apprentissage profond (38 %) et les données prédictives et avancées (34 %), entre autres.

La souscription visée

Si les assureurs croient que l’avancée de l’intelligence artificielle et de l’analytique aura un plus grand impact sur la souscription (36 %), c’est le même secteur que les entreprises comptent transformer au cours des six prochains mois (26 %). Parmi les autres secteurs à transformer, ils ont nommé le service à la clientèle (16 %), le markéting et la distribution (20 %), les réclamations (20 %) et le développement de produits (12 %).

Actuellement, le sondage démontre que plus de la moitié (53 %) des assureurs utilisent l’analytique dans certains ou tous les secteurs de leur entreprise.

Publicité