MENU

Changements climatiques : une étude portera sur l’adaptation du secteur forestier

par Charles Mathieu | 24 avril 2019 13h30

Le gouvernement du Canada a confié à l’Université du Nouveau-Brunswick le mandat de réaliser une étude sur l’adaptation du secteur forestier aux changements climatiques. L’annonce en a été faite le 15 avril à Fredericton par le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Matt DeCourcey.

L’étude de l’université est financée par le programme Adaptation aux changements climatiques de Ressources naturelles Canada. Dans celle-ci, il sera question des « couts et avantages socioéconomiques de l’adaptation aux impacts des changements climatiques, dont les sècheresses et les forts vents, dans les forêts du Canada atlantique ».

Van Lantz, professeur et doyen de la Faculté de foresterie et de gestion environnementale à l’Université du Nouveau-Brunswick, souligne l’importance d’un tel investissement. « Le financement de Ressources naturelles Canada donnera à l’Université du Nouveau-Brunswick les moyens de réunir une équipe de spécialistes qui analyseront les impacts des changements climatiques sur les forêts et chercheront le meilleur moyen de s’y adapter pour garantir que nos forêts pourront continuer à fournir toute la panoplie de biens et de services écologiques dont dépend notre société. »

Le BAC s’en réjouit

Le Bureau d’assurance du Canada (BAC) se réjouit qu’une telle étude soit menée. « Le Bureau d’assurance du Canada demande depuis des années une augmentation des investissements en matière de résilience face aux changements climatiques. La recherche permettra de mieux protéger les espaces urbains des feux de forêt. Ainsi, cet octroi à l’UNB est une bonne nouvelle », déclare Craig Stewart, vice-président, affaires fédérales du BAC, en entrevue avec le Journal de l’assurance.

« On encourage ce genre d’investissement, car ce genre d’étude permet de mieux comprendre comment investir dans nos forêts et dans la planification urbaine. Le tout permettra de mieux protéger les gens et leurs biens », a-t-il ajouté.

D’après Craig Stewart, il reste encore beaucoup de chemin à faire. Néanmoins, il affirme que le gouvernement du Canada se dirige dans la bonne direction. « Le gouvernement du Canada a récemment investi près de deux milliards de dollars dans la lutte aux changements climatiques, notamment en matière de résilience face à ceux-ci. Si on prend uniquement cet octroi de 300 000 $, ce n’est pas suffisant, mais nous reconnaissons que le gouvernement, à travers ses actions, semble faire un réel effort présentement. »

Publicité
Sur le même sujet …