MENU

DBRS maintient les cotes de deux assureurs

par Hubert Roy | 16 novembre 2020 15h23

Photo : Freepik

La firme de notation DBRS a annoncé avoir maintenu les cotes de solidité financières de deux groupes d’assureurs à la suite de la divulgation de leurs résultats du troisième trimestre de 2020.

Canada Vie, une filiale de la société de portefeuille Great-West Lifeco, maintient ainsi sa cote AA, avec une perspective de développement stable. Les analystes de DBRS se sont penchés sur la structure entière de Great-West Lifeco pour attribuer cette note, mais aussi revoir plusieurs cotes d’émetteurs de la société de portefeuille.

Les analystes de DBRS font remarquer Great-West a su se montrer résiliente en 2020 au travers de la crise de la pandémie de COVID-19. Ils font remarquer que le rendement de l’avoir des actionnaires s’est amélioré par rapport à ce qu’il était en 2019. Au troisième trimestre de 2019, il était de 11,9 %. Il s’est établi à 13,2 % au 30 septembre 2020. De meilleurs résultats en Europe et dans ses solutions de capitaux de risque l’expliquent, affirment-ils.

Ils voient aussi d’un bon œil le regroupement des trois images de marque que possédait l’assureur sous une seule, soit celle de Canada Vie. « Le tout simplifie sa structure, génère de l’efficience et rehausse la perception du consommateur face à la compagnie », disent-ils.

Traités séparément

Pour Co-operators, les analystes de DBRS ont produit deux analyses, l’une pour ses activités en assurance de personnes et l’autre en assurance de dommages.

Sa filiale Co-operators Financial Services Limited maintient ainsi sa cote BBB, avec une perspective de développement stable. Celle-ci est la principale filiale de Co-operators General Insurance Company, qui a une cote de A.

Les analystes de DBRS font remarquer que la rentabilité de cette entité principale en assurance de dommages dépend beaucoup de celle se filiale en assurance vie. Cela explique aussi la différence de notation entre les deux entités. Chez DBRS, une cote à triple lettre est meilleure qu’une à simple lettre.

Ses analystes font remarquer que traiter avec des intermédiaires de marché en assurance de personnes a permis à Co-operators de renforcer la diversité de la provenance de ses bénéfices. Cela a aussi permis à l’assureur d’améliorer son bénéfice net au fil des ans, affirment-ils.

Publicité
Sur le même sujet …