MENU

Falsification d’une signature : coupable

par Alain Castonguay | 4 juin 2021 14:06
Après avoir avoué sa faute aux enquêteurs du syndic en mai 2018, l’intimé a multiplié les procédures en alléguant avoir été menacé. Le comité ne le croit pas.

Cet article est réservé aux membres du Niveau PRO

Découvrez le Niveau PRO
Publicité
Sur le même sujet …