MENU

Feux de forêt en Colombie-Britannique : le point sur la situation

par Andrea Lubeck | 19 juillet 2017 11h37

En date du 18 juillet, 45 806 personnes ont été évacuées en raison des feux de forêt en Colombie-Britannique, dont 155 sont toujours actifs. Neuf nouveaux feux se sont déclarés le 17 juillet.

Lors du point de presse quotidien sur l’état de la situation donné hier après-midi, Kevin Skrepnek, agent d’information du Service de lutte contre les incendies de forêt de la Colombie-Britannique, a précisé que depuis le 1er avril dernier, les autorités ont répondu à 675 feux ayant brulé 327 000 hectares de forêt et coutant 98,4 millions de dollars.

Les Canadiens évacués victimes des feux de forêts doivent s’attendre à engendrer une perte financière d’environ 11 300$, révèle une étude menée par Square One Insurance.

Le nombre de feux actifs en baisse

M. Skrepnek a expliqué que la baisse d’activité et les progrès faits dans la lutte contre les feux « ont tout à voir avec le vent ». « Le vent a été notre plus grand défi », a-t-il ajouté. Malgré une « flambée importante alimentée par les vents samedi », la majorité des feux de forêt qui menacent les communautés sont demeurés stables, selon des informations rapportées par ICI Radio-Canada.

La société d’état ajoute d’ailleurs que le vent est en baisse. De la pluie est aussi attendue mercredi soir, mais pourrait s’accompagner de foudre.

Plus de 3 000 pompiers et autres professionnels sont à l’œuvre dans les régions touchées. De ce nombre, 417 proviennent d’autres provinces et 961 sont de l’industrie forestière. La Société de protection des forêts contre le feu est aussi venue en renfort et a envoyé 43 de ses 233 pompiers québécois, précise ICI Radio-Canada. Les équipes reçoivent le support de 220 avions.


Carte des feux en Colombie-Britannique

Carte des feux en Colombie-Britannique (19 juillet 2017). Source : BC Wildfire Service.


L’industrie de l’assurance se mobilise

En plus de Great-West, iA Groupe financier, Sun Life, Foresters et La Garantie, d’autres assureurs ont décidé de faire des dons à la Croix-Rouge canadienne pour venir en aide aux sinistrés touchés. De son côté, Manuvie a versé un don de 25 000 $ à la Croix-Rouge canadienne. Aviva Canada et Economical ont dépêché des équipes pour répondre aux questions des clients concernant les réclamations, et gardent leurs experts en sinistres prêts à agir.

Groupe Investors et Placements Mackenzie ont offert un don combiné de 50 000 $ à l’organisme canadien, et égaleront les dons faits par leurs employés jusqu’à concurrence de 1 000 $ par personne. De plus, leurs clients pourront reporter leurs versements hypothécaires, obtenir du refinancement en vue d’une reconstruction, et ne seront pas chargés de frais pour provision insuffisante.

Quant à Crawford, l’assureur souligne que son équipe d’ajustement de catastrophe et ses comptables légaux demeurent disponibles pour répondre rapidement aux sinistrés.

Publicité