MENU

Hiver : la saison a été plus couteuse que prévu chez Intact

par Andrea Lubeck | 09 avril 2019 13h30

Pour le premier trimestre, les sinistres liés aux catastrophes et ceux liés aux conditions météorologiques autres que des catastrophes ont couté plus cher que prévu à Intact Corporation financière, rapporte-t-elle. Ces couts ont dépassé de 165 millions de dollars (M$) les prévisions de l’entreprise.

« Ce trimestre a été marqué par d’abondantes chutes de neige, de la pluie verglaçante et des averses de pluie pendant que le sol était toujours couvert de neige et de glace, ce qui a causé plus de dommages matériels découlant d’infiltrations d’eau qu’à l’ordinaire et un nombre record d’effondrements de toitures, surtout dans l’est du Canada. La pluie verglaçante et le froid intense ont fait augmenter la fréquence des collisions d’automobiles », souligne Intact.

L’assurance aux entreprises affectée

En ce qui concerne les sinistres liés aux catastrophes, les prestations avant impôt et nettes de réassurance ont été de 128 M$, soit 95 M$ de plus que prévu « selon les moyennes historiques pour un premier trimestre ». « Au total, 60 % des sinistres liés aux catastrophes se rapportaient à l’assurance des biens des particuliers, le reste concernait l’assurance des entreprises », précise Intact.

Pour les évènements météorologiques non liés aux catastrophes, le cout a dépassé d’environ 70 M$ avant impôt les prévisions faites selon les tendances saisonnières. De ce cout, 40 % se rapportaient à l’assurance des entreprises, un autre 40 % à l’assurance automobile des particuliers et le reste en assurance des biens des particuliers, mentionne l’assureur.

Intact souligne aussi qu’un niveau élevé des sinistres liés aux conditions météorologiques a été enregistré en assurance automobile des particuliers, ce qui a affecté le ratio combiné de six points, « soit presque le double de la normale saisonnière pour un premier trimestre ».

Le marché toujours favorable

« Nos équipes ont travaillé dur pour aider les clients à se remettre sur pied durant cet hiver particulièrement difficile, qui nous a encore une fois rappelé les répercussions que les fortes intempéries peuvent avoir sur nos activités. Ces évènements maintiendront probablement les conditions de marché favorables actuelles. Avec notre équipe dévouée et nos assises solides dans tous nos secteurs d’activité, nous sommes en bonne position pour maintenir un excellent service et tirer parti des occasions sur le marché », a affirmé Louis Gagnon, président des opérations canadiennes.

Publicité
Sur le même sujet …