Intact Corporation financière voit son résultat net reculer.

Au premier trimestre de 2022, le bénéfice net de la société de portefeuille a baissé de 13 % ou 67 millions de dollars (M$). Il s’est établi à 447 M$, quand il était de 514 M$ au premier trimestre de 2021.

Ce résultat reste toutefois au-dessus des bénéfices nets déclarés par l’assureur durant les premiers trimestres des années 2011 à 2020, qui ont oscillé entre 103 M$ et 178 M$.

Ratio combiné

Pour l’ensemble de ses activités, Intact déclare un ratio combiné de 91,7 % pour le premier trimestre de 2022, contre 89,3 % pour le premier trimestre de 2021. Cette détérioration de 2,4 points survient « en raison du niveau élevé de sinistres liés aux catastrophes », dit Intact.

Estimé dans un premier temps à 183 M$ par Intact, le coût des sinistres liés aux catastrophes s’élève finalement à 182 M$ au premier trimestre de 2022. C’est 250 % ou 130 M$ de plus qu’au premier trimestre de 2021, lorsque ce coût était de 52 M$.

Cela a pesé de l’ordre de 3,8 points sur le ratio combiné d’Intact.

Dans le détail, on note que :

  • Canada : le ratio combiné s’est détérioré de 1,9 point. Il s’est établi à 90,1 % au premier trimestre de 2022, contre 88,2 % au premier trimestre de 2021. Bien que résultat « reflète les bons résultats de l’ensemble des secteurs d’activité », dit Intact, « le retour de conditions météorologiques hivernales plus saisonnières cette année a entraîné une hausse du ratio des sinistres, qui a été contrebalancé par une baisse des frais ». Au pays, le coût des sinistres liés aux catastrophes s’est élevé à 72 M$ au premier trimestre de 2022, contre 21 M$ au premier trimestre de 2021.
  • États-Unis : le ratio combiné s’est établi à 86,8 % au premier trimestre de 2022, contre 96,3 % au premier trimestre de 2021. Il s’est amélioré de 9,5 points, ce qui reflète « le bon rendement sous-jacent et l’abandon des activités d’assurance pour entités publiques au cours du trimestre ».
  • Royaume-Uni et international : le ratio combiné s’est établi à 98,9 % au premier trimestre de 2022 pour ce secteur, qui n’existait pas au premier trimestre de 2021 puisqu’il est né de l’acquisition de RSA, en juin 2021. Il enregistre pour sa part un coût des sinistres liés aux catastrophes de 110 M$ au premier trimestre de 2022.
Résultat opérationnel

Pour l’ensemble de ses activités, Intact déclare un résultat opérationnel net de 488 M$ au premier trimestre de 2022, contre 357 M$ au premier trimestre de 2021. Ce résultat est en hausse de 36,7 % ou 131 M$.

Résultat net de souscription

Le produit net de souscription a atteint 396 M$ au premier trimestre de 2022, contre 297 M$ au premier trimestre de 2021, pour l’ensemble des activités d’Intact. Il est en hausse de 33,3 % ou 99 M$.

Dans le détail, on note que :

  • Canada : le produit net de souscription a atteint 321 M$ au premier trimestre de 2022, contre 282 M$ au premier trimestre de 2021. Il est en hausse de 13,8 % ou 39 M$.

  • États-Unis : le produit net de souscription a atteint 55 M$ au premier trimestre de 2022, contre 14 M$ au premier trimestre de 2021. Il est en hausse de 292,9 % ou 41 M$.
  • Royaume-Uni et international : le produit net de souscription a atteint 12 M$ au premier trimestre de 2022.
  • Autres : le produit net de souscription a atteint 8 M$ au premier trimestre de 2022, contre 1 M$ au premier trimestre de 2021. Il est en hausse de 700 % ou 7 M$.
Primes

Pour l’ensemble de ses activités, Intact déclare des primes directes souscrites (direct premiums written) d’un montant de 4,7 milliards de dollars (G$) au premier trimestre de 2022, contre 2,5 G$ au premier trimestre de 2021. Il s’agit d’une hausse de 85,5 % ou 2,2 G$ ce qui reflète « l’acquisition de RSA » ainsi que « les mesures d’allègement des primes offertes en 2021 » pour pallier les effets de la pandémie de COVID-19.

« Si l’on exclut l’incidence de ces éléments, les primes ont connu une croissance de 8 % pour le T1-2022, ce qui s’explique par une bonne croissance en assurance des entreprises et en assurance spécialisée dans l’ensemble des secteurs d’exploitation », révèle Intact.

Dans le détail, on note que les primes directes souscrites ont augmenté de 18,4 % ou 73 M$ aux États-Unis, pour atteindre 470 M$. Elles ont atteint 1,3 G$ pour le secteur Royaume-Uni et international.

Au Canada, les primes directes souscrites ont atteint 2,9 G$ au premier trimestre de 2022, contre 2,1 G$ au premier trimestre de 2021. Elles ont augmenté de 36,9 % ou 784 M$, ce qui là aussi « reflète l’incidence de l’acquisition de RSA » ainsi que « les mesures d’allègement des primes offertes en 2021 ».

« Si l’on exclut l’incidence de ces éléments, la croissance des PDS opérationnelles a été de 6 %, reflétant le maintien d’un bon rendement en assurance des biens des particuliers et en assurance des entreprises », dit Intact, toujours pour ses activités canadiennes.

Ainsi, les primes directes souscrites canadiennes ont augmenté 37 % en assurance automobile des particuliers, du fait de l’acquisition de RSA et des mesures d’allègement de l’an passé. Elles ont augmenté de 38,2 % en assurance des biens des particuliers et de 35,9 % en assurance des entreprises, une croissance « propulsée par l’acquisition de RSA ».

Placements

Intact déclare des produits nets des placements de 205 M$ au premier trimestre de 2022, contre 141 M$ au premier trimestre de 2021. Ils ont augmenté de 45,4 % ou 64 M$ « sous l’effet essentiellement de la croissance du portefeuille de placements par suite de l’acquisition de RSA », dit Intact. « Au cours du trimestre, nous avons également accéléré le rythme de rotation du portefeuille afin de tirer parti de la hausse des rendements », ajoute l’assureur.