MENU

La génération Y ne connait pas grand-chose aux REER

par Mathieu Carbasse | 21 janvier 2016 13h24

Selon un nouveau sondage de la Banque TD, plus du tiers (43 %) des membres de la génération Y admettent qu'ils ne connaissent rien aux REER. À peine plus de la moitié (55 %) des Québécois âgés de 18 à 33 ans savent que l'argent d'un REER peut aider à financer l'achat d'une première propriété et moins du quart (22 %) savent que l'argent d'un REER peut aider à financer des études ou un programme de formation à temps plein pour étudiants adultes.

Toujours selon ce sondage, de nombreux membres de la génération Y ignorent que l'argent d'un REER ne peut pas servir à certaines autres fins, comme faire un don de bienfaisance (55 %), payer des frais de garde d'enfants (49 %), financer l'achat d'une voiture (42 %), faire un prêt personnel (41 %), louer un appartement (41 %) ou acheter une deuxième propriété (39 %).

Enfin, plus de la moitié (55 %) des membres de la génération Y qui ont été sondés ont affirmé, correctement, que l'argent d'un REER peut servir à l'achat d'une première propriété, quoique seulement 22 % d'entre eux savaient que cet argent pouvait servir à financer des études à temps plein pour les étudiants adultes.

Difficile de cotiser pour les jeunes

« On peut facilement comprendre qu'il soit difficile pour les jeunes Québécois de cotiser régulièrement à un REER quand il y a tant de choses pour lesquelles ils souhaitent épargner, dit Nacim Hamane, planificateur financier principal, Gestion de patrimoine TD. Mais savoir qu'on peut utiliser une partie de son REER pour des priorités immédiates, sans oublier ses objectifs financiers à long terme, peut inciter les gens à affecter au moins une partie de leur épargne à un REER. 

M. Hamane explique qu'il y a des pour et des contre ainsi que des répercussions à long terme à utiliser de l'argent d'un REER pour acheter une propriété ou poursuivre des études, y compris renoncer à la croissance potentielle de la valeur du REER jusqu'à ce que cet argent soit remboursé. Comme pour toute décision importante en matière de placement, il recommande aux investisseurs de consulter un planificateur financier qui peut les aider à voir clair, et à faire les choix qui leur conviennent.

Publicité
Sur le même sujet …