MENU

La grêle cause toujours d’importants dommages dans les Prairies

par La rédaction | 16 septembre 2019 11h30

Deux tempêtes ont mené à des dommages assurés de plus de 130 millions de dollars (M$) dans les provinces des Prairies au mois de juillet, selon des données de Catastrophe Indices and Quantification (CatIQ), relayées par le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

La première tempête est survenue du 13 au 15 juillet en Alberta, en Saskatchewan et au Manitoba et a causé des dommages de 41 M$, alors que la seconde, qui s’est déroulée le 30 juillet en Alberta et en Saskatchewan, a mené à des dommages de 91 M$. Dans les deux tempêtes, la grêle a endommagé des maisons et des véhicules.

Le BAC note que les deux tiers de ces dommages ont affecté le segment de l’assurance de biens des particuliers. Le tiers restant est séparé entre l’assurance de biens et automobile des entreprises.

Des pertes « catastrophiques »

« L’ouest du Canada a été touché par plusieurs tempêtes l’été dernier, mais ces deux catastrophes se distinguent par leurs pertes catastrophiques, souligne Celyeste Power, vice-présidente de la région de l’Ouest pour le BAC. Les conditions météorologiques extrêmes et imprévisibles de ce type deviennent de plus en plus fréquentes, entrainant des couts plus élevés pour les propriétaires, les assureurs et les gouvernements. »

Le BAC rappelle qu’il « travaille de près avec tous les niveaux de gouvernement pour augmenter les investissements afin de mitiger les conséquences futures de la météo extrême et d’augmenter la résilience de ses effets dommageables ». L’organisme milite notamment pour l’amélioration des codes des bâtiments, une meilleure planification de l’utilisation des terres, l’implantation d’incitatifs afin de garder les habitations et les entreprises loin des zones à risque d’inondations et l’investissement dans de nouvelles infrastructures pour protéger les communautés contre les inondations et les feux.

Publicité
Sur le même sujet …