MENU

Les régulateurs encouragent les Canadiens à lutter contre la maltraitance financière des ainés

par La rédaction | 14 juin 2019 11h30

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) encouragent les Canadiens à prendre conscience des signes d’exploitation financière des personnes âgées dans le cadre de la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées, qui se déroule le 15 juin 2019.

Au moyen d’une variété de ressources et d’activités en ligne partout au Canada, les ACVM, leurs membres et d’autres groupes centrés sur les personnes âgées soulignent le problème et la nécessité de reconnaitre, signaler et mettre fin à l’exploitation financière des personnes âgées.

« Pour reconnaitre et faire cesser l’exploitation financière des ainés, il faut d’abord y être sensibilisé, soutient Louis Morisset, président des ACVM et président-directeur général de l’Autorité des marchés financiers. Vu la croissance du nombre de personnes âgées, la protection de ce segment de la population, qui peut être de plus en plus vulnérable à l’exploitation financière et à la fraude, importe plus que jamais. »

En parler avec ses proches

Selon les ACVM, les Canadiens peuvent aider à prévenir l’exploitation financière des personnes âgées, notamment en abordant les questions financières avec leurs parents et amis âgés et en apprenant à reconnaitre et à éviter les escroqueries en matière d’investissement. Le site Web des ACVM fournit des informations et des ressources sur la prévention de la fraude.

Les organismes de règlementation ont également exhorté les Canadiens à examiner chaque opportunité d’investissement ou argument de vente, ainsi que la personne qui en faisait la promotion avant de remettre de l’argent. « En cas de doute sur un investissement, envisagez de demander conseil à un tiers indépendant », expliquent les ACVM.

Les organismes de règlementation ont également exhorté les Canadiens à signaler les cas de fraude à leur organisme de règlementation des valeurs mobilières provincial ou territorial. Signaler les escroqueries potentielles peut aider à empêcher d’autres personnes âgées de devenir victimes de fraude en matière d’investissement, indiquent les ACVM.

« Un grave problème »

« La maltraitance des ainés constitue un grave problème, ajoute M. Morisset. Les personnes âgées sont particulièrement vulnérables, et l’isolement, le déclin cognitif et la peur sont autant d’obstacles majeurs pouvant les empêcher de rechercher et d’obtenir de l’aide. Tous les Canadiens ont un rôle à jouer dans la sensibilisation à l’exploitation financière et dans sa prévention lorsqu’il est possible de le faire. »

Le Réseau international de prévention de la maltraitance des personnes âgées a lancé la Journée mondiale de sensibilisation à la maltraitance des personnes âgées en 2006.

Publicité
Sur le même sujet …