MENU

RBC Assurances assistera ses assurés qui prennent soin d’un proche en phase terminale

par Alain Thériault | 23 janvier 2019 11h30

Maria Winslow

RBC Assurances a récemment lancé un avenant appelé Soins de compassion familiale à plusieurs produits d’assurance invalidité. Il permet à l’assuré de toucher sa prestation de revenu mensuel s’il doit garder le chevet d’un conjoint ou d’un enfant atteint d’une maladie en phase terminale ou d’une blessure mortelle.

L’avenant permet à l’assuré de recevoir le plein montant de sa prestation mensuelle d’assurance invalidité individuelle durant une période de 12 mois, et sans devoir traverser la période d’attente habituellement dévolue en cas d’invalidité.

RBC a doté tous ses produits d’assurance invalidité individuelle à tarification complète de cet avenant : Série Professions ; Série Fondations ; Série Avant-garde ; et Quantum.

Une première dans l’industrie

Selon les recherches effectuées par le Journal de l’assurance et les informations reçues de son site de comparaison de produits, AssuranceINTEL, il s’agit d’une première dans le marché canadien. Ce qu’a confirmé en entrevue au Journal de l’assurance Maria Winslow, directrice principale assurance vie et santé de RBC Assurances.

Habituellement, les produits d’assurance vie sont dotés d’une option en cas de maladie terminale, mais pour l’assuré seulement. Il ne s’agit pas d’un avenant, car l’assuré ne paie pas de prime additionnelle pour bénéficier de cette offre faite à la discrétion de l’assureur. La plupart des compagnies offrent cette option, dont le montant variera d’une à l’autre, entre 25 % à 50 % du montant total d’assurance vie.

L’exemple d’un collègue

RBC Assurances songeait à lancer un tel avenant depuis la situation vécue par une collègue dont la fille était atteinte d’un cancer il y a quelques années, a expliqué Mme Winslow. « Elle avait une assurance invalidité, mais comme on sait, vous n’êtes jugé ni invalide ni incapable de travailler dans cette situation, explique la directrice principale. Vous ne pouvez donc réclamer une prestation pour cette cause, qu’il s’agisse d’assurance individuelle ou collective. »

Mme Winslow a aussi confié connaitre cinq de ses amis qui ont vécu une telle situation. « Nous connaissons tous quelqu’un qui est ou a été dans cette situation. Nous comblons un vide dans le marché », a-t-elle dit.


Caractéristiques du nouvel avenant

Un sondage de RBC révèle que deux employés sur dix ont dû s’absenter du travail pour veiller sur un proche. Lisez-en davantage sur les caractéristiques de l’avenant Soins de compassion familiale lundi matin dans FlashFinance.ca, une infolettre hebdomadaire réservée aux abonnés.

 

 

Vous êtes déjà abonné(e) ? Connectez-vous ici.


 

Publicité