MENU

Réassurance : les perspectives pour 2016 demeurent négatives

par Mathieu Carbasse | 12 janvier 2016 13h35

Les années se suivent et se ressemblent. Pour 2016, l’agence de notation A.M. Best a décidé de maintenir ses perspectives négatives concernant le secteur de la réassurance, invoquant les nombreux défis auxquels devra encore face le marché cette année. Des défis qui vont barrer la route à une éventuelle embellie et qui pourraient même se traduire par une accentuation des pressions négatives.

Selon A.M. Best, la pression se maintiendra sur les rendements d'investissement et les marges de souscription au cours des 18 prochains mois, constituant un frein sur les rendements ajustés au risque et sur la solidité financière de certains réassureurs. Ces vents contraires présentent à plus long terme des défis significatifs que vont devoir affronter les joueurs de l'industrie.

Des taux d'intérêt toujours très bas

Ceux qui ne choisiront pas la proactivité risquent de ne plus avoir leur destin entre leurs mains, prévient A.M. Best. Il est ainsi probable que plusieurs franchises qui existent aujourd'hui arboreront le logo d'une autre marque au moment où le marché retrouvera de la vigueur.

À long terme, la baisse des taux, les flux non durables des réserves pour pertes, les faibles rendements de placements, ou encore, la pression continue sur le capital, sont autant de facteurs négatifs qui risquent d’avoir  une incidence néfaste sur le rendement du marché. De plus, les taux d'intérêt restent extrêmement faibles, malgré l'action récente prise par la Réserve fédérale américaine.

Des opportunités en cyber réassurance

Toutefois, il existe une lueur d’espoir. Des changements réglementaires sont en cours dans l'Union européenne et en Chine et pourraient bientôt avoir une incidence positive sur le marché de la cyber assurance et de la cyber réassurance. Ces évolutions pourraient même avoir un impact sur l’ensemble du marché au fil du temps, offrant ainsi de nouvelles opportunités d'affaires aux réassureurs.

Publicité