MENU

Technologie, règlementation et pénurie de main-d'œuvre seront les défis de l’industrie en 2017

par La rédaction | 26 mai 2017 13h30

Photo : Freepik

Selon le rapport d'EY intitulé Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l'assurance de dommages, les changements technologiques, les pressions découlant de la pénurie de main-d'œuvre et les attentes de la clientèle comptent parmi les six principaux facteurs qui façonneront cette année l'assurance de dommages.

La firme de conseils recommande donc aux assureurs du secteur de faire preuve d'innovation en 2017, en donnant notamment la priorité aux innovations inspirées par la clientèle. Les autres défis sont liés à l’incertitude économique et politique, à la fréquence toujours plus importante des catastrophes et à la prolifération des cyberattaques.

« Perturbations considérables en assurance de dommages »

« En 2017, tandis qu'il doit faire face à l'évolution rapide des technologies, aux nouvelles exigences de la clientèle et à une conjoncture économique et politique incertaine, le secteur canadien de l'assurance de dommages est aux prises avec des perturbations considérables, explique Walter Rondina, leader du secteur de l'assurance de dommages d'EY pour le Québec. Cette année, le problème de la pénurie de main-d'œuvre figure pour la première fois dans le classement des facteurs de transformation du secteur de l'assurance établi par EY. Il est difficile de trouver de nouvelles recrues disposant des compétences requises dans le domaine du numérique. »

Technologies et réglementation pour l'assurance vie

EY a publié dans un même temps le rapport intitulé Perspectives 2017 dans le secteur canadien de l'assurance vie. Il apparait que l'évolution rapide des technologies figure désormais parmi les principaux facteurs qui contribueront à transformer le secteur canadien de l'assurance vie. Il s'agit seulement de l'un des cinq facteurs qui influeront le secteur cette année, la complexité grandissante du cadre réglementaire, l'accentuation de la pénurie de main-d'œuvre spécialisée et les innovations inspirées par la clientèle figurant au nombre des autres défis de transformation du secteur.

« Cette année, les assureurs vie sont aux prises avec des défis difficiles qui auront pour effet d'accroître les pressions s'exerçant sur un secteur déjà en pleine période de transformation soutenue, soutient Hélène Baril, leader du secteur de l'assurance vie d'EY pour le Québec. Les chefs de file du secteur de l'assurance doivent trouver des façons de dégager de la valeur des nouvelles dispositions réglementaires contraignantes et maintenir leur orientation vers de nouvelles technologies telles que la robotique, et ce, tout en attirant de nouvelles recrues. »

Publicité
Sur le même sujet …