MENU

Un lobby qui rapporte

par Hubert Roy | 27 janvier 2015 09h00

Le Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ) considère que le dossier de l’harmonisation de la taxe de vente n’est pas encore clos. Néanmoins, le lobby du RCCAQ a permis au courtage de réaliser des gains importants.« On continue à discuter avec le ministère des Finances du Québec pour que les mesures obtenues soient prolongées. On voudrait même que le tout devienne permanent. Ça a quand même entrainé une augmentation des dépenses de nos entreprises de 10 %. C’est un choc qu’on doit montrer comme industrie », dit Vincent Gaudreau, président du conseil d’administration du RCCAQ.

L’harmonisation de la TPS et de la TVQ fait en sorte que les cabinets de courtage ne peuvent plus se faire rembourser leurs intrants. D’autres mesures étaient prévues par le gouvernement, mais le lobby du RCCAQ a permis de les tenir à distance. Le RCCAQ a d’ailleurs été le seul organisme à faire du lobby dans ce dossier, qui touchait aussi les cabinets d’expertise en règlements de sinistres et ceux en assurance de personnes. Ces deux types de professionnels n’ont pas obtenu les mêmes gains que les cabinets de courtage.

« En fin de compte, ça a représenté 20 millions de dollars (M$) de plus dans les poches des cabinets de courtage du Québec, qu’ils soient membres ou non du RCCAQ. Dans l’histoire du RCCAQ, c’est un gain majeur », souligne M. Gaudreau.

Guy Parent, directeur général du RCCAQ, souligne que la mobilisation des courtiers pour appeler des députés a porté ses fruits, tellement que le cabinet du ministre des Finances a appelé le Regroupement pour lui dire qu’il avait bien compris le message. « Nous sommes rendus au point où, si nous voulons parler à un député, nous savons trouver un courtier qui le connait », dit-il.

Publicité