MENU

Sun Life recule elle aussi

par Aurélia Morvan | 07 août 2020 10h50

Dean Connor, PDG de la Financière Sun Life.

La Financière Sun Life est le deuxième grand assureur de personnes canadien à avoir déclaré un résultat net en recul au deuxième trimestre de 2020.

La compagnie a en effet déclaré un bénéfice net de 519 millions de dollars (M$) pour l’ensemble de ses activités. Ce résultat est en baisse 12,8 % ou 76 M$ par rapport au bénéfice net de 595 M$ déclaré au deuxième trimestre de 2019, « en raison de l’incidence défavorable des marchés ».

Baisse au Canada, hausse aux États-Unis

Pour ses seules activités au Canada, Sun Life a déclaré un bénéfice net de 117 M$, contre 148 M$ au deuxième trimestre de 2019. Il s’agit d’une baisse de 20,9 % ou 31 M$ « reflétant l’incidence défavorable des marchés, partiellement contrebalancée par l’incidence améliorée des modifications des hypothèses et mesures de la direction », dit Sun Life.

Au sujet de l’incidence défavorable des marchés, la compagnie indique que celle-ci s’est « principalement reflétée par l’incidence des taux d’intérêt et les variations de la juste valeur des immeubles de placement », mais qu’elle a été « partiellement contrebalancée par la hausse sur les marchés des actions ».

Sur cinq secteurs d’activité, Sun Life déclare un résultat net en progression uniquement pour ses activités aux États-Unis. La compagnie y déclare un bénéfice net de 118 M$, quand elle déclarait un bénéfice net de 94 M$ au deuxième trimestre de 2019. La hausse est ici de 25,5 % ou 24 M$ et s’explique par « l’incidence améliorée des marchés et de la baisse des coûts d’intégration ».

Le bénéfice net des activités de Sun Life en Asie a baissé de 6 % ou 8 M$, pour atteindre 126 M$. Celui du secteur Gestion d’actifs a baissé de 3 % ou 6 M$, pour atteindre 223 M$. Pour le secteur Organisation internationale, Sun Life déclare une perte nette de 65 M$, contre une perte nette de 10 M$ au deuxième trimestre de 2019, un recul de 550 % ou 55 M$.

« Les baisses du bénéfice net déclaré reflètent les taux d’intérêt faibles et les écarts de taux », a dit Dean Connor, président et chef de la direction de Sun Life, précisant que la compagnie « a constaté une diminution des souscriptions d’assurance comparativement au deuxième trimestre de 2019, attribuable aux mesures de confinement instaurées ».

Assurance : baisse des souscriptions au Canada

De fait, pour l’ensemble de ses activités, Sun Life déclare des résultats de souscriptions d’assurance de 619 M$ au deuxième trimestre de 2020, quand ils étaient de 657 M$ au deuxième trimestre de 2019. Ils sont en baisse de 5,8 % ou 38 M$.

Pour le Canada seulement, Sun Life déclare des résultats de souscriptions d’assurance de 151 M$, en baisse de 22,2 % ou 43 M$ par rapport aux résultats de 194 M$ déclarés aux deuxième trimestre de 2019. La compagnie explique cela par « la diminution des ventes de contrats importants aux Garanties collectives (GC) et la baisse des souscriptions d’assurance individuelle en raison de la COVID-19 ».

Les résultats de souscriptions d’assurance ont augmenté de 1,3 % ou 3 M$ aux États-Unis, pour s’établir à 228 M$, et de 0,8 % ou 2 M$ en Asie, pour s’établir à 240 M$.

Gestion de patrimoine : Sun Life progresse… sauf au Canada

Si les souscriptions d’assurance ont baissé, les souscriptions de produits de gestion de patrimoine de Sun Life ont explosé. Ainsi, Sun Life déclare des résultats de souscriptions de produits de gestion de patrimoine de 56,6 milliards de dollars (G$), quand ils étaient de 37 G$ au deuxième trimestre de 2019. Il sont en hausse de 53,3 % ou 19,7 G$.

Les souscriptions de produits de gestion de patrimoine ont augmenté dans deux secteurs : de 36,4 % en Asie, pour atteindre 2,5 G$, et de 61,5 % pour le secteur Gestion d’actifs, pour atteindre 51,6 G$.

Elles ont en revanche baissé de 19,7 % ou 640 M$ au Canada. Elles passent ainsi de 3,2 G$ au deuxième trimestre de 2019 à 2,6 G$ au deuxième trimestre de 2020. Cette diminution « reflétant le moment des ventes de contrats importants aux Régimes collectifs de retraite (« RCR ») et la diminution des souscriptions à la Gestion de patrimoine de l’Individuelle ».

La COVID-19 en cause

Sun Life parle de résultats de souscriptions « mitigés », expliquant que « certains marchés ont été avantagés par les outils numériques, les bassins de vente existants, les rajustements de prix et dans certains cas les possibilités de retour dans les bureaux », tandis que sur « d’autres marchés », la compagnie a observé « des baisses de souscriptions importantes attribuables aux mesures strictes de quarantaine, qui sont défavorables aux ventes en personne ».

Au Canada, Sun Life vient d’ailleurs de lancer une plateforme de souscription numérique d’assurance de personnes.

Recul pour un autre assureur vie

Un autre assureur de personnes canadien a déclaré un bénéfice net en recul au deuxième trimestre de 2020, il s’agit de Manuvie. De leur côté, Great-West Lifeco, iA Société financière et Empire Vie ont tous déclaré un résultat net en hausse.

En assurance de dommages, Intact a réalisé son meilleur résultat net en dix ans, Economical a déclaré un gain de souscription pour la première fois depuis 2015, Northbridge a vu son résultat technique décoller, tandis que la COVID-19 et les catastrophes en Alberta ont fait reculer Co-operators.

Publicité
Sur le même sujet …