MENU

Un premier assureur vie recule au deuxième trimestre de 2020

par Aurélia Morvan | 06 août 2020 10h50

Photo: rawpixel.com

Un assureur vie a reculé au deuxième trimestre de 2020. Il s’agit de Manuvie.

La compagnie a déclaré un bénéfice net de 727 millions de dollars (M$) au deuxième trimestre de 2020. Ce résultat est en baisse de 50,7 % ou 748 M$ par rapport au bénéfice net de 1,47 milliard de dollars (G$) déclaré au deuxième trimestre de 2019.

Manuvie explique cela par « l’incidence directe des fluctuations des taux d’intérêt », mais aussi par « les charges au titre des résultats techniques liés aux placements ».

En effet, la compagnie déclare des pertes techniques liées aux placements de 916 M$, quand elle déclarait des gains techniques liés aux placements de 146 M$ au deuxième trimestre de 2019.

Elle explique cette baisse de 727,4 % ou 1,06 G$ par le « rendement moins élevé que prévu (y compris les variations de la juste valeur) du portefeuille d’actifs alternatifs à long terme, notamment les actions de sociétés fermées, les titres immobiliers et les placements dans des sociétés du secteur du pétrole et du gaz ».

Baisse du bénéfice net au Canada

Pour sa seule division au Canada, Manuvie déclare un bénéfice net de 142 M$, quand elle déclarait un bénéfice net de 317 M$ au deuxième trimestre de 2019. Ce résultat est donc en baisse de 55,2 % ou 175 M$, du fait notamment « d’éléments exclus du résultat tiré des activités de base, qui représentaient une charge nette de 200 millions de dollars au T2 2020, en regard d’un profit net de 5 millions de dollars au T2 2019 ».

Perte nette aux États-Unis

Aux États-Unis, Manuvie déclare une perte nette de 1,58 G$, quand elle déclarait un bénéfice net de 502 M$ au deuxième trimestre de 2019. Ce résultat est en baisse de 414,7 % ou 2,08 G$, du fait « d’éléments exclus du résultat tiré des activités de base, qui représentaient une charge nette de 2,18 milliards de dollars au T2 2020, en regard d’un profit net de 61 millions de dollars au T2 2019 ».

En Asie, Manuvie déclare un bénéfice net de 377 M$, en baisse de 20,8 % ou 99 M$. Pour son secteur Gestion de patrimoine et d’actifs – Monde, Manuvie déclare un bénéfice net de 238 M$, en baisse de 2 % ou 5 M$. Pour son secteur Services généraux et autres, l’assureur déclare un bénéfice net de 1,55 G$, contre une perte nette de 63 M$. Ce résultat est en hausse de 2 560,3 % ou 1,49 G$.

Hausse du résultat tiré des activités de base

Le résultat net de Manuvie comprend également le résultat tiré des activités de base (core earnings) du deuxième trimestre de 2020, qui s’est établi à 1,56 G$. Il était de 1,45 G$ au deuxième trimestre de 2019.

Cette hausse de 7,5 % ou 109 M$ « découle des résultats techniques favorables, de l’incidence positive des marchés sur les capitaux de lancement dans des fonds distincts et des fonds communs de placement et de l’incidence de la croissance des contrats en vigueur en Asie », dit Manuvie.

Cela a toutefois été « contrebalancé en partie par l’absence de profits sur les placements liés aux activités de base au cours du trimestre par rapport à des profits au trimestre correspondant de l’exercice précédent », mais aussi par « la baisse des volumes d’affaires nouvelles », soit une baisse de 22 % par rapport au deuxième trimestre de 2019, « imputable surtout au ralentissement des activités attribuable à la COVID-19 et la diminution des revenus de placement dans le secteur Services généraux et autres ».

Pour le Canada uniquement, le résultat tiré des activités de base de Manuvie a atteint 342 M$, quand il était de 312 M$ au deuxième trimestre de 2019. Il est en hausse de 9,6 % ou 30 M$, « témoignant principalement des résultats techniques plus favorables dans nos activités d’assurance en raison en partie des mesures temporaires prises pour limiter la propagation de la COVID-19 », dit Manuvie.

Baisse des souscriptions d’EPA

Les souscriptions d'équivalents primes annualisées (EPA) réalisées dans l'ensemble de la compagnie ont atteint 1,18 G$ au deuxième trimestre de 2020. Elles sont en baisse de 13,5 % ou 183 M$ par rapport au deuxième trimestre de 2019, lorsqu’elles étaient de 1,36 G$.

Elles ont baissé de 14,3 % en Asie, « du fait surtout de l’incidence défavorable de la COVID-19 », pour atteindre 784 M$. Au Canada, elles ont baissé de 17,9 %, « du fait surtout de la variabilité inhérente au marché de l’assurance collective pour groupes de grande taille », pour atteindre 238 M$. Enfin, du fait de « l’incidence nette de la COVID-19 », elles ont baissé de 3 % aux États-Unis, s’établissant à 154 M$.

« Notre secteur Gestion de patrimoine et d’actifs, Monde a généré des entrées de fonds nettes de 5,1 milliards de dollars attribuables aux contributions positives de nos activités de gestion pour des clients institutionnels. La valeur des affaires nouvelles dans nos sous-secteurs de l’assurance a subi les répercussions de la COVID-19; toutefois, les souscriptions d’EPA en Asie ont été vigoureuses au dernier mois du trimestre, ce qui est encourageant », a commenté Phil Witherington, chef des finances de Manuvie.

Les autres assureurs vie progressent

Parmi les assureurs de personnes canadiens ayant déclaré leurs résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2020, Manuvie est le seul a avoir déclaré un bénéfice net en recul. Great-West Lifeco a en effet déclaré un résultat net en hausse, tout comme iA et Empire Vie.

Les assureurs de dommages ont également publié leurs résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2020. Ainsi, Intact a réalisé son meilleur résultat net en dix ans, Economical a déclaré un gain de souscription pour la première fois depuis 2015, Northbridge a vu son résultat technique décoller, tandis que la COVID-19 et les catastrophes en Alberta ont fait reculer Co-operators.

Publicité
Sur le même sujet …