MENU

Énergie Auto permet à Economical de croitre en assurance automobile

par La rédaction | 19 octobre 2012 15h37

L’implantation du système de souscription en ligne, Énergie Auto, a permis à Assurance Economical (anciennement La Missisquoi) de connaitre une croissance de 5 % de ses affaires en assurance automobile.

« En le lançant au printemps dernier, on a voulu simplifier le travail du courtier et ainsi lui permettre de mieux servir le client. On a voulu leur donner quelque chose de plus intuitif. Tout passe par le Web et par notre portail », a dit Mayssa Rifaï, vice-présidente, région du Québec, en entrevue au Journal de l’assurance. Elle était accompagnée de Nancy Gosselin, directrice des solutions aux courtiers.
Déjà plus de 80 % des courtiers québécois traitant avec Economical l’utilisent. L’intégration se poursuit pour les 20 % restant. Le tout devrait être complété d’ici la fin de 2012.
Avant cette implantation, Economical comptait sur un système datant des années 1980, qui obligeait les courtiers à entrer divers codes pour traiter avec l’assureur.
« C’était moins intéressant pour le courtier. On peut maintenant le former en ligne pour utiliser le système et le codage se fait avec du langage ordinaire. C’est donc plus facile à utiliser. On est très fiers de ce que nous avons accompli », dit Mme Rifaï.
Les résultats ne se sont d’ailleurs pas fait attendre. « Ça faisait longtemps que nous n’avions pas enregistré une croissance au Québec. Nous sommes présentement dans une telle période de croissance. À la fin aout, nous avions une augmentation de 5 % de nos affaires en assurance automobile », dit-elle.
Après l’automobile, ce sera au tour de l’habitation. Énergie Habitation devrait être déployé au cours de l’automne 2013.
Economical a aussi développé un autre service pour ses courtiers : la gestion de documents. Un courtier traitant avec cet assureur peut choisir de ne pas recevoir de copie papier du contrat de son client.
À la place, Economical l’archivera sur ses serveurs. Il est aussi possible pour le courtier d’exporter l’information directement dans son système de gestion de courtage (BMS).
« Déjà 20 % de nos courtiers utilisent le service. Ça fait partir de notre virage vert. Le service est aussi disponible pour tous les segments d’affaires. L’archivage se fait aussi automatiquement. De plus, si jamais le cabinet se fait inspecter, nous pouvons délivrer un accès à l’inspecteur », dit Mme Rifaï.
Le portail de l’assureur permet aussi à un courtier d’interroger la base de données d’Economical en temps réel.
« Si le courtier cherche une information spécifique sur une police, on peut lui fournir la réponse en temps réel. Le courtier peut y accéder grâce à une icône qu’il installe sur son BMS », dit Mme Gosselin.
L’assureur prévoit d’autres développements au cours des prochains mois. Mme Rifaï a d’ailleurs révélé qu’elle aura une surprise pour les courtiers au prochain congrès du Regroupement des cabinets de courtage d’assurance du Québec (RCCAQ).

Publicité