MENU

Intact vendra les affaires d’assurance de personnes d’AXA : des assureurs intéressés

par Alain Thériault | 04 juin 2011 17h12

Le Journal de l’assurance a mis la main sur un communiqué interne d’AXA Canada qui révèle qu’Intact Corporation financière vendra éventuellement les activités d’assurance de personnes qu’elle a acquises. Si les acheteurs potentiels n’ont pas eu le temps d’analyser l’acquisition surprise d’AXA Canada par Intact, rendue publique le 31 mai, certains se montrent intéressés par le portefeuille d’assurance de personnes.Le communiqué interne d’AXA indique que les activités d’assurance de personnes se poursuivent comme à l’habitude. Il laisse toutefois peu de doutes quant à la vente.

«Une fois la transaction complétée, plus tard au cours de l’année, la division assurances de personnes cherchera un partenaire important pour prendre le relais.» Intact avait fait une brève incursion en assurance vie à l’époque d’ING, alors que NN Services financiers était devenu ING Vie en 1999. ING avait vendu sa filiale vie dès l’année suivante, à Transamerica Vie Canada.

Selon des sources issues du courtage et qui souhaitent conserver l’anonymat, les acquéreurs les plus naturels seraient des joueurs de taille moyenne présents dans le marché familial. Les noms de l’Industrielle Alliance, Empire Vie, La Capitale assurances de personnes, The Equitable Life, Croix Bleue, Foresters (Unité-Vie) et La Survivance sont revenus souvent. Le portefeuille vie d’AXA se concentre dans le marché familial et ne propose pas de produits d’épargne. Les assureurs cités représentent aussi des joueurs présents dans le marché familial.

Contactés par le Journal de l’assurance, les assureurs n’avaient pas encore eu le temps d’analyser cette occasion d’affaires. Ils ne désiraient donc pas commenter publiquement la transaction. La Capitale et La Survivance ont toutefois accepté d’en parler.

PDG de La Capitale Assurance de personnes, Steven Ross a rappelé qu’il désirait doubler sa taille en cinq ans. La réalisation de cet objectif passera entre autres par les acquisitions.

«La transaction a pris tout le monde par surprise, nous inclus. Nous ne cachons pas notre ambition d’être un acquéreur, mais je ne peux confirmer qu’AXA sera une cible. Si elle représente une occasion d’affaires, nous sommes ouverts», a confié M. Ross. Le PDG de La Capitale a indiqué que la mutuelle avait la capacité d’acquérir ce portefeuille, entre autres avec l’apport financier de l’un de ses actionnaires français, Covéa.
Un assureur a toutefois affirmé qu’il comprendrait mal qu’Intact vende la section assurance de personnes à un concurrent présent en assurance vie et en assurance de dommages. Cet acheteur pourrait alors utiliser ces nouveaux clients pour concurrencer Intact sur son propre terrain en assurance de dommages, a-t-il dit sous le couvert de l’anonymat.

Pour sa part, le PDG de La Survivance, Richard Gagnon, n’a pas caché son intérêt?: il voit une synergie entre les activités d’AXA et les siennes. «C’est clair que nous allons regarder cette occasion, bien que nous n’ayons encore aucun détail sur les intentions d’Intact. Nous avons la capacité d’acquérir les activités d’assurance de personnes d’AXA, à moins que la mise en vente ne donne lieu à une surenchère déraisonnable», a déclaré M. Gagnon.

James McMahon, PDG de l’agent général Force Financière Excel, dit perdre un fournisseur privilégié et un partenaire majeur. «Il y aura toutefois des occasions d’affaires qui vont en découler puisqu’AXA sera de toute évidence acheté par un assureur avec qui nous avons déjà un contrat. Ce qui est plus ennuyeux, c’est le côté humain. Nous avions développé d’excellentes relations avec des dirigeants comme Jean-François Blais et Robert Landry.» Il s’attend à ce que la transaction survienne cette automne.

Publicité