MENU

L’Institut Fraser chiffre la perte financière liée à l’attente d’un traitement médical

par La rédaction | 29 mars 2019 09h30

Photo : Unsplash

Un million de Canadiens ont dû attendre un traitement médical nécessaire en 2018, ce qui leur a couté 2,1 milliards de dollars (G$) en salaires perdus, révèle une étude réalisée par l’Institut Fraser, un groupe de réflexion sur les politiques publiques.

« L’attente des traitements médicaux nécessaires reste une caractéristique du système de santé canadien et, en plus de la douleur et de la souffrance accrues, voire de pires conséquences médicales, ces longues attentes coutent également aux Canadiens des heures de travail, du temps avec leur famille et leurs amis », soutient Bacchus Barua, directeur adjoint des études sur les politiques en matière de santé à l’Institut Fraser et co-auteur du rapport, intitulé The Private Cost of Public Queues for Medically Necessary Care, 2019.

Une perte moyenne de 1 924 $

L’étude a révélé que les plus d’un million de patients qui avaient attendu un traitement médicalement nécessaire l’année dernière ont chacun perdu 1 924 $ en moyenne à cause de la perte de salaire et de la perte de productivité pendant les heures de travail. Cela totalise 2,1 G$.

L’étude s’appuie sur les données de l’étude Waiting Your Turn de l’Institut Fraser, une enquête annuelle auprès des médecins canadiens qui ont récemment signalé un temps d’attente médian de 11 semaines à compter du rendez-vous du spécialiste. C’est trois semaines de plus que ce que les médecins estiment cliniquement raisonnable.

Une estimation prudente

La perte de 2,1 G$ en salaires est probablement une estimation prudente, car elle ne tient pas compte de l’attente supplémentaire de 8,7 semaines avant de voir un spécialiste après avoir été référé par un médecin généraliste. Pris ensemble (11 semaines et 8,7 semaines), le temps d’attente médian au Canada pour un traitement médical était de 19,8 semaines en 2018.

« Tant et aussi longtemps que les temps d’attente définissent le système de santé du Canada, les patients continueront à payer le prix de la perte de salaire et de la qualité de vie », ajoute M. Barua.

L’année dernière, les résidents du Manitoba ont été confrontés au cout d’attente par patient le plus élevé (2 852 $), suivis de l’Île-du-Prince-Édouard (2 594 $) et l’Alberta (2 538 $).

Publicité
Sur le même sujet …