MENU

Les Canadiens peinent à parler de leurs problèmes financiers

par La rédaction | 25 octobre 2017 11h30

La honte et l'embarras empêchent souvent les Canadiens de reconnaître leurs problèmes financiers personnels, met en lumière une étude de Manuvie sur la santé et la prospérité Réalisée en partenariat avec Homewood Health, l'étude indique que ces sentiments peuvent mener à un cycle continu de problèmes de santé mentale et physique, ayant des répercussions à la fois sur la qualité de vie et la productivité au travail.

Les conseillers ont également mentionné que de nombreux Canadiens sont incapables de parler de leurs propres problèmes financiers en raison de leur caractère intime. L'un des conseillers a même déclaré que « C'est un sujet très personnel, parfois même plus personnel que le sexe. Lorsque je demande à des clients s'ils veulent parler d'argent, ils ne sont pas très ouverts. »

Honte ou embarras

Près de la moitié (46 %) des conseillers estiment ainsi qu'il est difficile pour les personnes souffrant de problèmes de santé financière de parler de leurs problèmes, surtout en raison de la honte ou de l'embarras qu'ils éprouvent.

Par ailleurs, 74 % des conseillers sont d'avis que les finances personnelles ont une incidence importante sur la santé émotionnelle et mentale.

Dans 50 % des cas, lorsque des personnes cherchent de l'aide, les problèmes financiers font partie de l'équation. Toutefois, seul un conseiller sur trois constate que les individus font le lien entre leur situation financière et leurs autres problèmes.

« Notre industrie peut contribuer à mettre fin à la stigmatisation »

« C'est seulement une fois qu'une personne est à l'aise de discuter de ses propres problèmes financiers qu'elle peut commencer à prendre des mesures pour les régler, affirme Richard Payette, PDG de Manuvie Québec. Notre industrie peut contribuer à mettre fin à la stigmatisation en encourageant les personnes aux prises avec des problèmes financiers à parler plus ouvertement de leurs problèmes et profiter des outils gratuits mis à leur disposition, dont le but est de les aider à remédier à leur situation financière, laquelle pouvant aller jusqu'à provoquer de l'anxiété, une dépression et du stress. »

Publicité