MENU

Manuvie grossira ses troupes au Québec

par Alain Thériault | 26 octobre 2016 07h00

Richard Payette

Avec Richard Payette à sa tête, le développement de Manuvie au Québec s’axera sur la santé et le bien-être des clients. Le transfuge de Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT) nourrit aussi l’ambition de grossir ses troupes au Québec.

En entrevue au Journal de l’assurance lors du lancement du programme Vitalité à la fin septembre, M. Payette dit miser sur une stratégie de « proximité interactive ». Cette stratégie vise à inciter les Québécois qui seront clients de Manuvie à se réapproprier leur assurance vie. Le PDG de Manuvie au Québec croit que ce geste permettra à son entreprise d’accentuer sa présence dans la Belle Province.

« Nous voulons réitérer notre engagement à être présents dans la communauté, et faire participer les gens. Le lancement du programme Vitalité avec nos deux produits d’assurance temporaire en est un exemple. Nous voulons encourager les gens à avoir de bonnes habitudes de vie. Grâce à cela, nous pourrons les amener à s’approprier leur assurance vie », dit M. Payette.

Richard Payette se décrit comme un stratège qui sait rallier les troupes pour opérer une transformation d’entreprise grâce à la créativité. Le lancement de Vitalité est donc un air connu pour l’ancien gestionnaire de RCGT. « Nous verrons à bonifier le programme, et éventuellement voir comment on peut l’étendre à d’autres produits. Notre priorité est la santé et la prospérité de nos clients. Vitalité cadre très bien avec cette mission. »

2 400 employés au Québec

Dans cette transformation en cours, augmenter la présence de Manuvie au Québec demeurera un enjeu. « Nous sommes très fiers de notre présence actuelle, surtout avec l’acquisition de Standard Life, dit M. Payette. Après deux ans, nous sommes maintenant 2 400 personnes au Québec. Notre objectif est de continuer cette expansion. Nous voulons plus de présence, plus de visibilité et plus d’impact. Par exemple, nous ouvrirons la Maison Manuvie en 2017, qui réunira tous nos gens du siège social québécois de Montréal. Nous prendrons nos marques à partir de là ».

En fonction depuis seulement une semaine au moment de l’entrevue, M. Payette a dit vouloir se faire une tête avant de fixer des repères absolus. « Nous avons une stratégie Québec que je m’affairerai à revoir. Il est trop tôt pour parler d’objectifs précis, mais nous y travaillerons en collégialité avec l’équipe de direction du Québec. Chose certaine, nous voulons accroitre notre équipe. »

Lors du lancement de Vitalité, qui a pris la forme d’un gymnase en plein air à l’entrée des anciens bureaux de Standard Life, Richard Payette s’active sur l’un des vélos BIXI stationnaires disposés sur la terrasse, avec des collègues. À quelques pas de là, la médaillée des Jeux olympiques d’hiver 2010, Joannie Rochette, dirige une séance de Zumba. L’entraineuse de l’équipe olympique féminine de hockey, Danièle Sauvageau, est de la partie. Il croit essentiel pour l’assureur de donner l’exemple et encourager toute la population à adopter un mode de vie plus sain.

Lorsqu’ils contractent une assurance Temporaire Famille – Vitalité, par l’entremise d’un conseiller, les clients peuvent s’inscrire au programme et obtenir instantanément le niveau or, qui leur donne un rabais de primes. Même les clients surprimés en raison d’un état de santé aggravé, par un diabète bien contrôlé, pourront obtenir un rabais sur leur prime. Révisée tous les ans, leur prime pourra baisser s’ils obtiennent le niveau platine, grâce aux points Vitalité qu’ils auront accumulés en raison d’activités santé.

Une montre Garmin incluse

Ces activités seront mesurées par une montre Garmin, remise au participant à un cout de 2 $ par mois, inclus dans la prime. Celle-ci pourra augmenter si le participant passe à un niveau inférieur, soit argent ou bronze. Elle ne pourra toutefois excéder le maximum prévu au contrat. « Dans cette situation, votre prime ressemblera à celle d’un produit traditionnel », a expliqué M. Payette.

Les polices sont offertes aux clients de 18 à 50 ans, et proposent deux couvertures : temporaire 20 ans et temporaire 65 ans. Un graphique destiné aux conseillers indique qu’un assuré rétrogradé mettra 10 ans à atteindre le plafond de prime avec le niveau argent s’il y reste toutes ces années, et cinq ans avec le niveau bronze. « La beauté du programme, c’est que dès que l’on s’inscrit, on obtient une récompense avant même d’avoir accumulé des points, contrairement aux programmes des cartes de crédit », a-t-il commenté.

Tout juste commencé au Canada, le programme a déjà un an aux États-Unis, sous l’égide de John Hancock et le nom Vitality. Présent lors de l’événement et aussi interviewé par FlashFinance.ca, Blake Hill, vice-président adjoint et directeur de Manuvie Vitalité au Canada, a révélé que 35 % à 40 % des clients de John Hancock ont adhéré au programme, à ce jour.

« En un an, nous avons vu le programme croitre tant en termes de produits offrant Vitalité qu’en termes de partenaires offrant des récompenses », a ajouté M. Blake. Au Canada, le programme compte entre autres Énergie Cardio comme partenaire de récompenses. Les participants au programme Vitalité peuvent obtenir un rabais sur les abonnements à ses centres de conditionnement physique. 

Publicité