MENU

Résidences pour ainés : la hausse des primes d’assurance dans la mire du gouvernement

par Hubert Roy | 30 mars 2021 09h54

Photo: rawpixel.com

Pour le gouvernement de François Legault, l’horizon s’est assombri pour les résidences privées pour ainés financièrement parlant, indique-t-il dans son budget dévoilé le 25 mars.

Une des raisons évoquées par le gouvernement a trait à la « hausse importante » de leurs couts d’assurance, peut-on y lire.

Pour s’y attaquer, le gouvernement consentira une aide financière temporaire aux résidences privées pour aînés afin de réduire l’impact des hausses de primes d’assurance. Ce programme entrera en vigueur le 1er avril et prendra fin le 31 mars 2023. Il durera donc deux ans. Il sera administré par le ministère de la Santé et des Services sociaux.

« La pandémie de COVID-19 ainsi que l’enjeu de disponibilité d’assurance commerciale survenus au cours des dernières années ont entraîné une augmentation significative des coûts liés aux primes d’assurance pour de nombreuses résidences privées pour ainés et pour d’autres entités privées apparentées qui offrent des services de santé, peut-on lire dans le plan budgétaire 2021-2022 du gouvernement. Cette augmentation se répercute sur le montant des loyers que doivent assumer les aînés et elle peut même mettre en péril la viabilité financière de ces entités. »

Le gouvernement indique par ailleurs que cette aide sera modulée en fonction de la taille des entités visées. Le programme mis en place permettra de couvrir une partie de l’augmentation des primes d’assurance de l’année en cours jusqu’à un maximum de deux renouvellements.

Autre annonce en vue ?

Le gouvernement précise dans son plan budgétaire que les primes d’assurance visées par la mesure se rapportent à l’assurance des biens, à l’assurance de responsabilité civile générale ou professionnelle ainsi qu’à l’assurance de responsabilité civile des administrateurs et des dirigeants dans le cadre de leurs fonctions. « Par ailleurs, le gouvernement explore actuellement diverses avenues afin de résoudre à long terme la problématique de disponibilité d’assurance pour les résidences privées pour aînés », peut-on aussi lire dans le plan budgétaire 2021-2022.

En rappel
Publicité
Sur le même sujet …