MENU

Retraite : les Canadiens de la classe moyenne en danger

par Andrew Rickard | 04 juillet 2014 11h13

L’Association canadienne des administrateurs de régime de retraite (ACARR) croit que les que les besoins en termes d’épargne retraite des Canadiens seraient mieux servis par un système de revenus de retraite qui tient compte à la fois des régimes volontaires et obligatoires et recommande des actions ciblés pour améliorer la couverture de retraite et les pensions.

Dans le rapport Principes de l’ACARR en matière de régimes de retraite publics obligatoires lancé le 23 juin dernier, l’ACARR indique que les Canadiens à revenu faible, sans pension provenant de leur milieu de travail réussissent à maintenir des revenus satisfaisants et que les travailleurs à revenu plus élevé épargnent adéquatement par eux-mêmes. « Ce sont les Canadiens de la classe moyenne travaillant dans le secteur privé, sans accès à des régimes de retraite qui semblent avoir le plus besoin d’aide », selon l’ACARR.

L’organisation suggère cinq étapes clefs pour permettre l’accès universel à la couverture de revenus au Canada. Ces étapes sont : retirer les barrières quant à la couverture de groupe, déterminer des plans de bénéfices avec des options viables en termes de couverture, permettre plus d’innovation, promouvoir la simplicité dans l’administration et augmenter les incitatifs à l’épargne.

« L’ACARR ne croit pas que les changements seuls dans les régimes de retraite obligatoire produisent des résultats optimaux pour tous les Canadiens », dit le président du conseil d’administration de l’ACARR Andrew Harrison.

Publicité
Sur le même sujet …