MENU

Revenu à la retraite : une coalition veut interpeller les ministres des Finances

par Mathieu Carbasse | 01 juin 2016 13h32

Une coalition de quinze organismes et réseaux d’un bout à l’autre du pays vient de se constituer autour d’un enjeu d’importance : l’amélioration du revenu à la retraite.

Au Québec, ce sont l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes (ACCAP), le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) qui joignent leurs voix pour sensibiliser les ministres des Finances à l’importance d’adopter une approche coordonnée, en vue de la rencontre des ministres des Finances qui aura lieu ce mois‐ci et au cours de laquelle ce sujet sera abordé.

Au total, la coalition représente près de 200 000 employeurs et plus de 3,5 millions d’employés et de travailleurs autonomes. Elle réunit quinze organismes et réseaux de partout au Canada, à savoir Advocis, l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes, l’Association canadienne du commerce des valeurs mobilières, l’Association des gestionnaires de portefeuille du Canada, Business Council of British Columbia, la Chambre de commerce de l’Atlantique, la Chambre de commerce de l’Ontario, le Conseil du patronat du Québec, la Fédération des chambres de commerce du Québec, Financial Planning Standards Council, Generation Squeeze, l’Institut des fonds d’investissement du Canada, Saskatchewan Chamber of Commerce, Manitoba Chambers of Commerce, Toronto Financial Services Alliance.

Lettre destinée aux ministres des Finances

Tous sont d’avis que le régime actuel de retraite est perfectible, mais jugent qu’une approche mur à mur ne visant qu’à augmenter les taux de cotisation des régimes publics de pension n’est certainement pas une bonne solution. La coalition considère ainsi qu’il existe d’autres moyens plus appropriés prenant en compte les besoins des différentes parties prenantes de ces régimes. C’est pourquoi elle propose certaines améliorations.

Pour faire entendre sa voix, la coalition fait paraître, ce jour, dans dix quotidiens à travers le pays, une lettre destinée aux ministres des Finances.

« Nos discussions ont mené à l’élaboration de solutions flexibles, ne décourageant pas l’épargne privée et le prolongement de la vie active des travailleurs et n’ajoutant pas un fardeau supplémentaire aux employeurs », explique ainsi Yves‐Thomas Dorval, président directeur général du CPQ.

Améliorer la situation des Canadiens à faible revenu

« Nous proposons des solutions ciblées pour trois segments précis de la population les plus désavantagés actuellement et qui ne pourront pas maintenir leur niveau de vie à la retraite », souligne pour sa part Stéphane Forget, président directeur général par intérim de la FCCQ.

La coalition propose notamment d’améliorer la situation d’un petit pourcentage de Canadiens à faible revenu, en particulier des aînés veufs, en annulant la récupération pour le conjoint survivant aux termes du Régime de pensions du Canada/Régime de rentes du Québec.

Elle souligne qu’environ 25 % des Canadiens, soit ceux gagnant un revenu modeste, bénéficieraient d’une légère hausse des cotisations au RPC/RRQ.

« Préserver le système actuel d’épargne‐retraite »

Enfin, elle insiste sur le fait qu’environ le tiers des Canadiens à revenu élevé ne pourront pas maintenir leur style de vie à la retraite et devraient pouvoir compter sur un régime de retraite privé, comme l’a instauré le Québec avec le Régime volontaire d’épargne‐retraite.

« Nous offrons aujourd’hui notre entière collaboration aux autorités gouvernementales pour préserver la sécurité financière de tous et le système actuel d’épargne‐retraite », conclut de son côté Lyne Duhaime, présidente de l’ACCAP‐Québec.

 

Lettre publiée dans dix quotidiens à travers le pays

Lettre

Publicité
Sur le même sujet …