MENU

Un partenariat pour prévenir plutôt que guérir

par Andrea Lubeck | 17 août 2017 07h00

Anne Martel

C’est après avoir été victime d’un virus et pour éviter que leurs clients se retrouvent dans la même situation que le cabinet en assurance Martel & Martel s’est associé avec l’entreprise en cybersécurité CyberSwat.

« C’est un allié important qui nous permet de prévenir plutôt que de guérir avec nos clients, et de mettre toutes les chances de notre côté pour s’assurer de ne pas être attaqué. Pour notre clientèle existante et future, c’est une valeur ajoutée », souligne Anne Martel, coprésidente et courtière en assurance de dommages.

Le virus a réussi à paralyser les opérations du cabinet pour quelques heures, raconte Mme Martel. Et l’appel à l’aide au département des technologies de l’information (TI) a été infructueux, ce qui l’a poussée à faire appel à l’entreprise en cybersécurité, puis de pousser cette relation d’affaires à un partenariat.

Les entreprises faisant affaire avec Martel & Martel se font offrir un diagnostic de leur site Web par les spécialistes de CyberSwat, pour voir si des portes ont été laissées ouvertes par les personnes qui ont conçu le site. Ils peuvent recevoir des trucs et astuces pour bien fermer toutes les portes et un accès aux webinaires pour avoir davantage d’informations sur la cybersécurité.

« CyberSwat vient combler le besoin laissé vacant par les assureurs qui n’ont pas un bon produit. Ils fournissent un outil qui vient aider les entreprises en se protégeant, pour éviter d’user du produit d’assurance qui n’offre pas une protection adéquate en ce moment. Lorsque les assureurs développeront des produits de cybersécurité avec des garanties acceptables, ce sera merveilleux. Il reste qu’il faudra toujours se protéger avant », soutient Mme Martel.

Par ailleurs, Anne Martel a confié au Journal de l’assurance que, grâce au partenariat, elle a été invitée par un « assureur d’envergure », qu’elle n’a pas voulu nommé, à offrir sa perspective sur un projet pilote pour développer de nouveaux produits pour assurer les cyberrisques. Mme Martel avance que le projet est bien avancé et que le produit pourrait être déployé à l’automne.  

Publicité
Sur le même sujet …