Selon l’Académie de la transformation numérique, il y a eu une hausse considérable pour les demandes de soumissions en assurance de dommages sur Internet au Québec en 2020. Et ce, au détriment du téléphone. 

Dans son rapport NETendances 2020 sur les services bancaires en ligne, l’organisation dit observer une diminution de 10 points de pourcentage de la proportion des adultes québécois responsables de magasiner les couvertures d’assurance de dommages dans le foyer qui ont eu comme premier réflexe de demander par téléphone une soumission d’assurance automobile ou habitation. Ce taux se situe en 2020 à 58 %. Il était de 68 % en 2019. 

En parallèle, la proportion des adultes qui ont eu comme premier réflexe de passer par Internet pour obtenir une soumission d’assurance automobile ou habitation est passée en 2020 à 35 % comparativement à 20 % en 2019. « Ceci représente une hausse considérable », indique l’Académie dans son rapport. 

Tout comme en 2019, la demande en ligne de soumissions d’assurance automobile ou habitation est plus populaire chez les jeunes adultes, indique aussi l’Acadaémie. « En 2020, 54 % des jeunes adultes âgés de 18 à 24 ans et 52 % des adultes âgés de 25 à 34 ans ont comme premier réflexe d’opter pour Internet pour obtenir une telle soumission. À l’inverse, un adulte de 65 ans et plus sur 10 a encore comme premier réflexe de se rendre en succursale pour demander une soumission d’assurance auto ou habitation », peut-on y lire. 

Les millénariaux plus nombreux à utiliser la soumission en ligne 

Les millénariaux demeurent les plus nombreux à avoir fait une demande de soumission en ligne. Plus précisément, 56 % d’entre eux l’avaient fait en 2019 comparativement à 67 % en 2020. 

En rappel 
À venir 
  • Les comparateurs perdent du terrain face aux sites Web des assureurs
  • Nouvelle hausse de la vente d’assurance par Internet