MENU

Inondations à Fort McMurray : près de 230 M$ de dommages assurés

par Frédérique De Simone | 02 juin 2020 16h30

Les inondations printanières qui ont touché la ville albertaine de Fort McMurray, entre le 26 avril et le 2 mai, ont causé plus de 228 millions de dollars (M$) de dommages assurés, selon la firme CatIQ. La majorité des dommages concernent les biens commerciaux, mais les segments des biens personnels et de l’assurance auto ont aussi subi des pertes.

Le gouvernement de l’Alberta a annoncé qu’il octroierait 147 M$ dans le cadre du programme de reprise après sinistre.

Les faits

D’importants dégâts causés par les inondations et les refoulements d’égouts ont été signalés. Plus de 1 200 structures ont été touchées, selon ce qu’ont révélé les premières enquêtes sur l’étendue des dommages menées par les autorités régionales.

Environ 13 000 personnes ont été évacuées de la région après qu’un embâcle se soit formé sur la rivière Athabasca, près de Fort McMurray. Le niveau de l’eau est monté de 4,5 à 6 mètres dans les basses terres de la région.

Le BAC veut un plan de résilience

Bien que treize assureurs offrent une protection contre les inondations en Alberta, la couverture pour les résidents des zones les plus à risque n’est pas abordable, estime le Bureau d’assurance du Canada (BAC).

« Les inondations comme celles survenues au nord de l’Alberta sont couteuses, stressantes et difficiles pour les personnes touchées. Le BAC veut travailler avec toutes les parties prenantes pour réduire la pression financière et le stress causés par les inondations futures pour que tous les Canadiens, quel que soit leur risque d’inondation, puissent accéder à une assurance inondation abordable », a dit Celyeste Power, vice-présidente du BAC pour la région de l’Ouest canadien.

L’Alberta a annoncé en 2019 avoir investi 7,6 M$ dans l’atténuation du risque d’inondations et dans la résilience de ses infrastructures.

Malgré tout, chaque événement météorologique grave relance les discussions entourant l’adoption d’un plan de résilience. Ce plan d’action national contre les inondations comprendrait des investissements dans des infrastructures résilientes, une cartographie améliorée des zones inondables, des programmes de relocalisation des personnes les plus à risque et la disponibilité d’une assurance dite abordable, pour protéger les citoyens en zones à risque.

L’Alberta et Fort McMurray déjà touchées

Située sur la plus grande réserve de sable bitumineux au monde, Fort McMurray est l’hôte du sinistre le plus couteux de l’histoire du Canada. Des feux de forêt survenus en 2016 y ont en effet causé des pertes économiques totales de 5,3 milliards de dollar (G$) et des dommages assurés de 3,7 G$.

La province albertaine a subi plusieurs des sinistres les plus couteux du pays, notamment des inondations au sud, en 2013, et des épisodes de grêle au centre, en 2014.

Publicité
Sur le même sujet …