MENU

COVID-19 : coup dur pour Manuvie au Canada

par Aurélia Morvan | 07 mai 2020 10h40

Photo: Freepik

La pandémie de COVID-19 fait reculer un autre assureur. Manuvie déclare un bénéfice net de 1,3 milliard de dollars (G$) au premier trimestre de 2020. Ce résultat est en baisse de 40,4 % ou 880 millions de dollars (M$) par rapport au bénéfice net de 2,2 G$ déclaré au premier trimestre 2019

Trois facteurs en cause

La compagnie explique cela par les charges au titre des résultats techniques liés aux placements, ceux-ci ayant connu une perte de 608 M$ au premier trimestre de 2020, contre un gain de 327 M$ au premier trimestre de 2019. Une baisse de 286 %.

La compagnie explique également sont résultat par l’incidence directe des marchés des actions et des obligations au titre des garanties de rente variable, qui a pesé négativement à hauteur de 1,3 G$, contre une incidence positive de 367 M$ au premier trimestre de 2019.

Enfin, Manuvie justifie la baisse de son bénéfice net par le recul du résultat tiré des activités de base (core earnings). De fait, ce résultat s’est établi à 1 G$ pour le premier trimestre de 2020. Il est en baisse de 34 % ou de 520 M$ par rapport au résultat de 1,5 G$ déclaré au premier trimestre de 2019.

Résultats techniques « défavorables » en Amérique du Nord

Manuvie explique la diminution de son résultat tiré des activités de base par plusieurs facteurs. Sont mis de l’avant « l’incidence défavorable des marchés sur les capitaux de lancement investis dans les nouveaux fonds distincts et fonds communs de placement », mais aussi « l’absence de profits sur les placements liés aux activités de base au cours du trimestre » ou encore « la baisse des volumes d’affaires nouvelles au Japon ».

Les résultats techniques « défavorables » en Amérique du Nord au cours du premier trimestre de 2020 ont également joué, dit la compagnie. Ces résultats techniques défavorables « incluent les demandes de règlement d’assurance voyage liées à la COVID-19 », précise-t-elle. Des demandes de règlement qui ont affecté les résultats au Canada.

Perte nette au Canada

Pour ses seules activités canadiennes, Manuvie déclare une perte nette de 866 M$ au premier trimestre de 2020. Il s’agit d’une baisse de 215,3 % ou 1,6 G$ par rapport au bénéfice net de 751 M$ déclaré pour le premier trimestre de 2019.

La compagnie explique cela par le résultat tiré des activités de base au Canada, qui a atteint 237 M$, contre 283 M$ au premier trimestre de 2019. Cette baisse de 15,3 % découle « essentiellement des résultats techniques défavorables au chapitre de l’assurance voyage liés à la COVID-19 », dit Manuvie.

La société explique également sa perte nette au Canada par l’incidence de facteurs non issus du résultat tiré des activités de base, en lien avec les marchés financiers. Ces éléments représentent une charge de 1,1 G$, contre un gain de 468 M$ au premier trimestre de 2019.

Explosion du bénéfice net aux États-Unis

Aux États-Unis, Manuvie déclare un bénéfice net de 1,8 G$, contre 441 M$. Cette hausse de 320 % est notamment due à l’incidence nette favorable des taux de change.

Pour son secteur Gestion de patrimoine et d’actifs - Monde, elle déclare un bénéfice net de 250 M$, en hausse de 7,3 %. Manuvie déclare un bénéfice net de 95 M$ en Asie, contre 695 M$ au premier trimestre de 2019, en baisse de 86 %. Enfin, la compagnie déclare une perte nette de 35 M$ pour son secteur services généraux et autres, contre un gain net de 56 M$ au premier trimestre de 2019, en baisse de 162,5 %

Souscriptions d’EPA en hausse au Canada

Les souscriptions d'équivalents primes annualisées (EPA) réalisées dans l'ensemble de la compagnie ont atteint 1,6 G$ au premier trimestre de 2020. Elles sont en baisse de 8 % par rapport au premier trimestre de 2019, lorsqu’elles étaient de 1,7 G$.

Ces souscriptions d’EPA ont baissé de 18,9 % en Asie, pour atteindre 1G$, et de 1,4 % aux États-Unis, pour atteindre 141 M$. Elles ont en revanche augmenté de 44 % Canada, pour atteindre 376 M$, contre 261 M$ au premier trimestre de 2019.

Manuvie met cette augmentation sur le compte de « la hausse des souscriptions de produits d’assurance collective pour les groupes de grande taille, de la croissance à l’échelle du sous-secteur d’assurance individuelle, y compris une souscription importante dans [son] sous-secteur du marché des groupes à affinité et l’augmentation des souscriptions de fonds distincts à moindre risque ».

La COVID-19 fait reculer les assureurs

« La pandémie de COVID-19 continue de perturber l’économie et les marchés financiers de tous les pays, et notre situation opérationnelle au cours du premier trimestre en a bien évidemment souffert. Compte tenu de cette conjoncture difficile, nous avons enregistré des résultats solides qui témoignent de la diversité et de la résilience de nos activités », a commenté Roy Gori, président et chef de la direction de Manuvie, dans le cadre de la divulgation de ces résultats trimestriels.

Manuvie fait partie des nombreux assureurs vie ayant mis en place des mesures pour atténuer les effets de la pandémie de la COVID-19.

Comme Manuvie, la Financière Sun Life a déclaré un bénéfice net en recul pour l’ensemble de ses activités, et une perte nette pour ses activités au Canada. Du côté des autres compagnies d’assurance : Intact a déclaré un bénéfice net en baisse, tandis que Co-operators, Swiss Re et Empire Vie ont toutes trois déclaré une perte nette. Northbridge, dont on ne connaît pas le résultat net, a également rendu compte de son premier trimestre 2020.

Publicité
Sur le même sujet …