Plus du double pour Great-West Lifeco.

La compagnie déclare un bénéfice net de 707 millions de dollars canadiens (M$) pour le premier trimestre de 2021, quand elle déclarait 342 M$ au premier trimestre de 2020.

Cette hausse de 106,7 % ou 365 M$ s’explique notamment par « l’incidence d’une conjoncture des marchés plus favorable », par rapport à celle connue au début de la pandémie de la COVID-19, en 2020, dit la compagnie.

Le Canada fait mieux

Parmi les exploitations qui ont fait mieux, on retrouve la Canadienne. Celle-ci, qui comprend Canada Vie, principale filiale en exploitation au Canada, enregistre un bénéfice net de 287 M$, contre 151 M$ au premier trimestre de 2020.

Cette hausse de 90,1 % ou 136 M$ a notamment été influencée par « les résultats favorables au chapitre de la morbidité dans l’unité Client collectif et l’incidence favorable des nouvelles affaires dans l’unité Client individuel, contrebalancés en partie par la baisse de l’apport des placements dans l’unité Client individuel ». Les incidences positives liées aux marchés ont également joué un rôle.

Et ailleurs ?

Trois des quatre autres exploitations de Great-West Lifeco ont également vu leur résultat net exploser :

  • États-Unis : bénéfice net de 89 M$, contre 5 M$ au premier trimestre de 2020, en hausse de 1 680 % ou 84 M$ ;
  • Europe : bénéfice net de 195 M$, contre 91 M$ au premier trimestre de 2020, en hausse de 114,3 % ou 104 M$ ;
  • Solutions de gestion du capital et des risques: bénéfice net de 145 M$, contre 93 M$ au premier trimestre de 2020, en hausse de 55,9 % ou 52 M$.

L’exploitation générale de la société de portefeuille déclare quant à elle une perte nette de 9 M$, quand elle déclarait un bénéfice net de 2 M$ au premier trimestre de 2020. Ce résultat recul de 11 M$.

Primes et dépôts : progression canadienne

Les primes et dépôts de Great-West Lifeco se sont établis à 46,3 milliards de dollars canadiens (G$) au premier trimestre de 2021, en baisse de 0,4 % ou 205 M$ par rapport au premier trimestre de 2020.

Si elles ont reculé de 7 % ou 1,7 G$ aux États-Unis, pour atteindre 22,7 G$, et de 19,4 % ou 2 G$ en Europe, pour atteindre 8,4 G$, elles ont progressé dans les deux autres secteurs de Lifeco, dont le Canadien.

Au pays, les primes et dépôts se sont établis à 7,7 G$, contre 7 G$ au premier trimestre de 2020. Elles ont augmenté de 9,6 % ou 675 M$.

Dans le détail, on note que :

  • Assurance individuelle : les primes et dépôts ont augmenté de 6,9 % ou 193 M$, pour atteindre 3 G$.
  • Assurance collective : les primes et dépôts ont augmenté de 11,4 % ou 482 M$, pour atteindre 4,7 G$.

Les primes et dépôts du secteur Solutions de gestion du capital et des risques ont atteint 7,5 G$, contre 4,6 G$ au premier trimestre de 2020. Elles ont progressé de 62,1 % ou 2,9 G$ « principalement en raison des nouvelles ententes en matière de réassurance et de la hausse des volumes liés aux affaires existantes », dit Great-West Lifeco, précisant qu’une « tranche de 1,4 G$ de l’augmentation est attribuable à la convention de réassurance conclue au Japon ».

Record de souscriptions

Le total des souscriptions de Great-West Lifeco atteint 110,9 G$ au premier trimestre de 2021, contre 66,5 G$ au premier trimestre de 2020. Il est en hausse de 66,7 % ou 44,3 G$.

Le Canada fait partie des deux secteurs ayant progressé. Le total des souscriptions y atteint 4,7 G$, contre 3,6 G$ au premier trimestre de 2020. Il est en hausse de 30,3 % ou 1,1 G$ « principalement en raison de la hausse des souscriptions de produits collectifs de gestion du patrimoine et d’assurance sur le marché des grandes affaires, ainsi que de la hausse des souscriptions de fonds communs de placement relatives aux produits individuels de gestion du patrimoine », dit Lifeco.

Ainsi, on voit que :

  • Assurance individuelle : le total des souscriptions a augmenté de 15,5 % ou 450 M$, pour atteindre 3,3 G$.
  • Assurance collective : le total des souscriptions a augmenté de 89,2 % ou 651 M$, pour atteindre 1,4 G$.

La plus grande hausse a été enregistrée aux États-Unis. Le total des souscriptions y atteint 98,9 G$, contre 53,2 G$ au premier trimestre de 2020. Cette augmentation de 85,9 % ou 45,7 G$ est « principalement attribuable à la hausse des souscriptions sur le marché des grandes affaires d’Empower Retirement et des souscriptions liées à Personal Capital, contrebalancée en partie par la baisse des souscriptions de fonds communs de placement de Putnam ».

Seul un secteur sur trois a reculé à ce chapitre : l’Europe. Le total des souscriptions y atteint 7,2 G$, contre 9,7 G$ au premier trimestre de 2020. Cette baisse de 25,3 % ou 2,4 G$ est survenue « principalement en raison d’une baisse des souscriptions en matière de gestion de fonds et des souscriptions de produits de retraite en Irlande, contrebalancées en partie par l’incidence des fluctuations des devises ».

Manuvie, Sun Life, Co-operators et Northbridge ont également dévoilé leurs résultats financiers pour le premier trimestre de 2021.