MENU

Fonds immobiliers de Great-West Vie et de Canada-Vie: les suspensions seront levées

par Vicky Poitras | 21 septembre 2011 14h18

Canada-Vie et Great-West Vie estiment qu’ils seront en mesure de lever la suspension sur les transferts et les retraits de leurs fonds immobiliers le 17 octobre prochain. Le gel des investissements dans ces fonds était en vigueur depuis le 15 décembre 2008.La levée de la suspension est attribuable à l’amélioration des liquidités dans les deux fonds. « En date du 24 aout, ils disposaient de 474 millions de dollars (M$) en argent liquide. Cela représente près de 20 % de l’argent investi, qui a une valeur nette de 2,4 milliards de dollars (G$) », a expliqué Alf Goodall, vice-président exécutif, marketing des produits individuels, de Great-West-Vie, en entrevue au Journal de l’assurance.
Les deux fonds avaient été gelés en 2008 parce que leurs liquidités s’épuisaient. Les gestionnaires des deux fonds ont ainsi décidé de les fermer aux retraits et transferts, plutôt que de liquider les actifs restants à rabais, dans un marché défavorable de surcroit.
Au cours de la suspension, il y a eu deux levées du gel où les clients ont pu transférer ou retirer leurs investissements du fonds. « Nous avons payé 100 % des requêtes éligibles au cours des deux levées », a révélé M. Goodall. Pour cette raison, il dit ne pas anticiper un volume inhabituel de transferts ou de retraits, une fois que la suspension sera définitivement levée.
M. Goodall n’a pas caché que la période de suspension a été tout un défi pour sa compagnie. Il a aussi exprimé sa gratitude aux clients et aux conseillers pour leur soutien. Il ajoute que c’est grâce à la suspension que les gestionnaires du fonds ont réussi à créer des liquidités pour ceux qui en avaient besoin, tout en maintenant l’intégrité du fonds pour ceux qui désiraient y investir à long terme. « C’est le résultat que nous voulions obtenir et nous l’avons eu », a-t-il commenté.
Prendre des décisions « courageuses » durant une période difficile a néanmoins aidé les deux compagnies à gagner la confiance des investisseurs, dit M. Goodall. « C’est pourquoi vous engagez des professionnels comme gestionnaires de fonds. Ils ont fait ce qu’ils devaient faire, même si ce fut éprouvant. Ce fut une leçon pour tous ceux qui y ont été impliqués », dit-il.
Depuis 2008, la performance des fonds immobiliers des deux compagnies a été « plutôt exceptionnelle » par rapport à celle des marchés boursiers, a-t-il ajouté. Si un investisseur avait investi 10 000 $ dans le fonds immobilier de Great-West Vie, il compterait maintenant sur un montant de 10 852 $. Ce montant peut toutefois varier d’un investisseur à l’autre, puisque le fonds compte plusieurs séries.
« Si vous aviez placé vos investissements dans le marché boursier canadien, vous seriez encore la tête sous l’eau », dit-il.
GWL Realty Advisors gérait les fonds immobiliers de Great-West-Vie, Canada-Vie et London Life, toutes trois étant des filiales de Great-West Lifeco. Bien que chaque fonds ait été séparé les uns des autres, ils participaient tous à la même collection d’actifs. Le fonds de London Life avait aussi subi une suspension le 15 décembre 2008. Elle a été levée en mars dernier.

Publicité