MENU

Gore investit massivement dans le numérique

par Hubert Roy | 21 octobre 2016 07h00

Source : YouTube / GoreMutual

Gore Mutual, une mutuelle d’assurance de dommages établie en Ontario, a revu de fond en comble son modèle d’affaires. Et elle investit massivement dans sa modernisation, alors qu’elle se targue d’être le plus vieil assureur au Canada, fondé en 1839.

Il n’y a pas une pierre que les dirigeants de Gore n’ont pas levée pour garantir leur existence future dans l’environnement changeant qui se présente. Investissements massifs en technologie, révision du statut des mutualistes, lancement de produits et hausse des commissions de contingence des courtiers font partie des changements.

La compagnie affirme d’ailleurs qu’elle n’a jamais autant investi de capitaux dans une transformation que dans celle qui a cours actuellement. Et elle indique que c’est sur le courtage qu’elle mise pour assurer sa pérennité.

« Nous en avons appris beaucoup sur notre ADN au travers de ce processus, dit sa PDG Heidi Sevcik. Nous avons une vision excitante de notre futur et notre image de marque est fondamentale pour écrire l’histoire que nous voulons écrire. »

Paul Jackson, vice-président des ventes, du markéting et de la distribution, souligne que Gore n’a changé ni son nom, ni son logo, ni ce qu’elle est comme entreprise, mais que la mutuelle a rafraichi tout le reste. « Il y a encore plus à venir, mais nous savons que nous établissions les bases de notre futur, qui consistera à être une marque moderne et dynamique, avec un message qui résonnera auprès des courtiers et des consommateurs. »

Un système unique

Ainsi, Gore a fait migrer toutes ses affaires en assurance automobile et des entreprises vers une seule plateforme nommée Duck Creek. Les dirigeants de Gore anticipent que ce geste leur donnera une flexibilité et une efficacité sans précédent, tout en délivrant de nouvelles capacités aux courtiers. Ce changement sera complété en 2017 pour la gestion des polices, souhaite la mutuelle. Par la suite, elle s’attaquera à la tarification et aux réclamations.

Par mi ses autres investissements technologiques, la mutuelle fait remarquer qu’elle a lancé une plateforme de commerce électronique pour les petites entreprises nommée uBiz. Elle a aussi investi dans la start-up BrokerLift, qui fournira des produits numériques aux courtiers traitants avec Gore. Elle vient d’ailleurs d’en lancer quelques-uns dans le marché des PME.

Côté souscription, Gore dit avoir introduit deux innovations dans le marché. La première a trait à l’actuariat, regroupé dans l’approche Confident Pricing, au sein de laquelle elle a réuni toute son expertise. La seconde vient du lancement de sa solution WaterEscape, qui vise à outiller ses courtiers d’une protection contre les inondations qu’ils peuvent offrir à leurs clients.

Au cours de la dernière année, les dirigeants de Gore affirment avoir « augmenté substantiellement » la commission de contingence offerte aux courtiers. « Nous voulons rendre nos bénéfices encore plus profitables pour nos courtiers. Grâce à nos nouvelles capacités de financement et de développement des affaires, nous investissons plus que jamais dans le courtage », dit sa PDG Heidi Sevcik.

L’assureur a aussi pris la décision de demeurer une mutuelle, alors que certains de ses pairs prennent la voie inverse, notamment Assurances Economical. Gore a toutefois revu son système de mutualisation des membres, récompensant ceux qui sont clients depuis plus de dix ans avec la compagnie.

L’assureur a aussi dévoilé une nouvelle image de marque en 2016. L’entreprise souligne que c’est le changement le plus marqué qu’elle a fait sur son image depuis des décennies. Elle a aussi profité de l’occasion pour restatuer son engagement de distribuer ses produits exclusivement via le courtage.

« Nous sommes à un moment charnière de l’histoire de notre entreprise, dit Mme Sevcik. Notre décision de demeurer une mutuelle nous fournit un cadre stable pour travailler avec nos courtiers à bâtir une entreprise fabuleuse dans le futur. Avec une proposition avec une forte valeur ajoutée, notre image de marque moderne et notre système de membership renouvelé, nous avons les clés pour réaliser notre vision du futur. »

Au terme de 2015, Gore Mutual avait souscrit 400 millions de dollars (M$) de primes au Canada, principalement en Ontario et en Colombie-Britannique. Elle emploie plus de 300 personnes. En 2014, l’Association des courtiers d’assurance de l’Ontario (IBAO) l’a élue compagnie préférée des courtiers. Sa fondation a aussi amassé plus de 5 M$ au fil des ans, au profit de 550 organismes de charité.

Publicité
Sur le même sujet …