MENU

Intact souhaitait réaliser de plus grosses acquisitions en 2016

par Andrea Lubeck | 30 mars 2017 07h00

Charles Brindamour | Photo : Cercle canadien de Montréal

Charles Brindamour, chef de la direction d’Intact Corporation financière, a affirmé qu’il aurait aimé faire de plus grosses acquisitions en 2016.

Il a tenu ces propos lors d’une conférence téléphonique avec les analystes pour la divulgation des résultats du quatrième trimestre de 2016. Il ne s’est toutefois pas épanché sur ces occasions manquées. Il a dit se consoler en regardant la croissance organique qu’a connue Intact, qu’il estime à près du double que celle que démontre l’industrie.

L’assureur a aussi révélé que sa division de distribution directe a connu une croissance de 11 % en 2016. Celle-ci s’élève à 7 % en excluant l’apport de CDI Canadian Direct Insurance, qu’Intact a acquis en 2015. Ces résultats surviennent alors que belairdirect vient d’être déployée dans tout le pays et que l’intégration de CDI s’est terminée récemment, a mentionné M. Brindamour.

« CDI Canadian Direct Insurance a amélioré notre positionnement en Alberta. Nous sommes heureux des performances de la plateforme et de son niveau », a-t-il ajouté. M. Brindamour souligne aussi qu’il est agréablement surpris de la réponse des clients face au lancement de nouvelles initiatives numériques, comme les soumissions rapides.

L’économie de partage est une autre source de croissance. L’assureur a divulgué de l’information à cet effet lors de la présentation du trimestre précédent, soit le troisième de 2016. L’assureur avait comme expérience trois mois de collaboration avec Uber. Intact fait aussi affaire avec une autre compagnie d’économie de partage, Turo, qui propose à ses clients de louer leur voiture qu’ils n’utilisent pas.

Uber et Turo rapportent

« Sans divulguer le chiffre exact que nous rapportent Uber et Turo, l’économie de partage est en majeure partie responsable de la croissance que vous voyez dans le secteur des véhicules commerciaux au troisième trimestre de 2016 », a commenté Alain Lessard, vice-président sénior, assurance des entreprises.

Ce dernier note que les résultats sont basés sur l’utilisation des services d’Uber et qu’au fur et à mesure que l’entreprise opère dans plus de villes, les primes continueront d’augmenter. « Il est difficile de prévoir comment et à quelle vitesse ce marché continuera de croitre. Il aura clairement un impact sur notre volume dans les douze prochains mois. »

Publicité
Sur le même sujet …