MENU

John et Yoko à la Conférence sur l’assurance contre les maladies graves

par Andrew Rickard | 25 mars 2009 21h26

En 1969, John Lennon et Yoko Ono bouleversaient le monde directement d’une chambre du Reine Elizabeth à Montréal… grâce à une chanson qui continuent de toucher ceux qui l’entendent. En 2009, de la même chambre du même hôtel, des conseillers financiers ont décidé de faire revivre l’événement à l’occasion de la 6e Conférence mondiale sur l’assurance contre les maladies graves.

Au printemps 1969, John Lennon et Yoko Ono passaient plusieurs semaines au lit pour protester, de façon non violente, contre la Guerre du Vietnam. Les nouveaux mariés savaient que la presse les traquerait durant leur lune de miel; ils ont donc saisi l'occasion pour promouvoir la paix.

« Déployer le moins d'énergie pour un effet maximal », disait Lennon, étendu entre les draps. Le premier « bed-in » s'est tenu à Amsterdam. Le second était supposé se dérouler à New York, mais le bureau de l'immigration ne voulait pas laisser Lennon entrer aux États-Unis puisqu'il avait été reconnu coupable de possession de marijuana l'année précédente. Alors, John et Yoko sont plutôt venus au Canada et se sont installés... dans la chambre 1742 de l'hôtel Reine Elizabeth à Montréal. C'est à cet endroit qu'ils ont enregistré la chanson « Give Peace a Chance ».

Herb Braley Jr., un conseiller chez Braley Winton Financial Group à Toronto, a organisé une exposition photo pour célébrer le 40e anniversaire du « bed-in » de John et Yoko et pour donner le coup d'envoi à la 6e Conférence mondiale sur l'assurance contre les maladies graves, le 5 avril. M. Braley a réservé la même suite de l'hôtel Reine Elizabeth et a invité le photographe et ami de Lennon, Bob Gruen, à se joindre à eux et à exposer ses photos.

M. Braley affirme toujours assister à la Conférence mondiale sur l'assurance contre les maladies graves et comme l'événement se déroule à Montréal cette année, il a immédiatement fait le lien. « J'ai toujours aimé l'hôtel Reine Elizabeth et je suis au courant de son histoire. Quand j'ai su que la conférence se tiendrait à cet endroit, je me suis mis à réfléchir à ce qu'on pourrait faire pour accueillir les participants. »

Le photographe, M. Gruen, « a adoré l'idée de venir à Montréal et de faire un vernissage avec ses photos dans la suite, dit M. Braley. Ce sont des photos privées que M. Gruen a prises de John et Yoko au cours des ans. » Si un fan veut rapporter une photo avec lui, c'est possible. M. Braley est encore incertain des prix, mais il estime que le coût se situera quelque part entre plusieurs centaines et plusieurs milliers de dollars chacune.

Tous ceux qui sont inscrits et qui ont obtenu leur cocarde seront les bienvenus au vernissage, entre 13h et 16h. M. Braley précise toutefois que la suite est petite et que vingt personnes au maximum peuvent y être en même temps. En soirée, il y aura une réception privée commanditée par Desjardins Sécurité financière. M. Braley dit avoir invité des amis, quelques VIP de la Ville de Montréal, plusieurs conférenciers ainsi que des membres de la Million Dollar Round Table.

« Beaucoup de gens croient que nous sommes assez ennuyants, traditionnels et conservateurs dans cette industrie. Nous sommes pourtant des personnes qui aimons faire les choses différemment et être créatifs. J'espère que tout le monde appréciera le vernissage », dit M Braley. « J'ai organisé cet événement afin de remercier les gens de l'industrie et aussi mes amis qui m'ont soutenu en cours de route. »

Publicité
Sur le même sujet …