MENU

L’assurance vie poursuit sa lancée dans la première moitié de 2011

par Vicky Poitras | 25 octobre 2011 15h05

Les ventes d’assurance vie ont crû de 6 % au deuxième trimestre de 2011 par rapport au même trimestre de 2010, en matière de nouvelles primes annualisées. Selon cette même mesure, elles ont crû de 8 % au premier semestre de 2011 par rapport au même semestre de 2010. Le nombre de polices vendues s’est toutefois replié de 2 % durant cette période de comparaison de six mois.
Directrice de recherche chez LIMRA, Karen Terry qualifie cette croissance de modeste dans l’ensemble. Des joueurs ont toutefois connu de forts succès en matière de primes. « La majorité des fournisseurs ont réalisé une croissance des ventes, dont plusieurs dans les deux chiffres. Au cours des premiers six mois de l’année, les assureurs ont engrangé environ 530 millions de dollars (M$) de nouvelles primes annualisées au Canada », dit-elle.

Les résultats sont moins brillants en ce qui concerne les polices. « La moitié des fournisseurs ont connu un déclin du nombre de polices vendues au premier semestre de 2011, explique la directrice de recherche. L’assurance temporaire est la principale cause de ce recul pour ces joueurs. Le nombre de polices temporaires vendues décroit constamment depuis le deuxième trimestre de 2010. »

Elle ajoute que le repli du nombre de polices en vie universelle est aussi en cause. Dans l’ensemble, l’assurance temporaire et l’assurance vie universelle (VU) représentent 80 % des polices vendues au Canada les six premiers mois de l’année.

L’assurance vie entière a une fois de plus mené cette croissance. Ses ventes en matière de primes ont grimpé de 20 % au premier semestre de 2011 par rapport au premier semestre de 2010. La vie entière est le seul produit à avoir vu le nombre de ses polices vendues croitre au premier semestre, soit de 14 %. Mme Terry révèle que la vie entière est le seul produit à avoir connu une croissance dans tous les réseaux de distribution, à la fois au deuxième trimestre et au premier semestre.

Les ventes d’assurance en croissance au deuxième trimestre, mais pas en investissement
Plusieurs secteurs de l’assurance de personnes sont en croissance, tant au deuxième trimestre que lors des six premiers mois de l’année, selon les plus récents rapports de LIMRA sur l’ensemble des ventes au Canada. Les assureurs ont eu la main moins heureuse avec leurs produits d’investissement. Les fonds distincts et les rentes fixes sont en sérieux déclin. Du côté de l’assurance, les produits garantis ont encore la cote malgré la hausse de leur prix. De bas taux d’intérêt persistant ont en effet entraîné de nombreuses révisions depuis décembre dernier.

L’assurance vie universelle poursuit aussi sa progression. Les primes sont en croissance de 11 % entre les premiers semestres 2010 et 2011. Les dépôts additionnels ont toutefois stagné durant cette période. Le nombre de polices vendues a pour sa part battu en retraite. Au premier semestre de 2011, il a reculé de 4 % par rapport au premier semestre de 2010.

L’assurance temporaire demeure le parent pauvre des produits d’assurance vie. Ses primes ont reculé de 8 % au premier semestre de 2011 par rapport au même semestre de 2010. Le nombre de ses polices vendues a connu un sort similaire durant cette période de comparaison, reculant de 7 %. La catégorie « assurance temporaire » regroupe toutes les durées de polices, y compris les temporaires 100 ans (T100).

Le réseau de distribution indépendant a dominé au chapitre de la croissance des primes au premier semestre de 2011 par rapport au premier semestre de 2010. La croissance du réseau a atteint 10 % durant cette période, contre 4 % pour le réseau de carrière. La vie entière affiche la croissance la plus élevée dans les deux réseaux.

Publicité