MENU

L’Autorité des marchés financiers en cours d’inspection par le Fonds monétaire international

par Hubert Roy | 02 novembre 2018 13h30

Le Journal de l’assurance a appris que les hauts dirigeants de l’Autorité des marchés financiers sont monopolisés par l’inspection quinquennale du Fonds monétaire international (FMI).

Le régulateur a confirmé au Journal de l’assurance que des inspecteurs du FMI sont dans ses bureaux depuis quelques jours. Ils y seront encore pendant plusieurs jours.

L’Autorité n’est pas le seul régulateur à recevoir la visite du FMI. Le Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF) et les régulateurs de trois autres grandes provinces canadiennes, soit l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique, vivent aussi cet exercice en ce moment.

La dernière inspection en 2013

La dernière inspection de l’Autorité par le FMI s’est déroulée en 2013. Ainsi, tous les 5 ans, le Canada reçoit une délégation du FMI qui vient spécifiquement évaluer les principaux régulateurs canadiens, dont l’Autorité, et leur faire part de recommandations et de ses attentes, en vertu de son Programme d’évaluation du secteur financier.

« L’exercice est extrêmement rigoureux, a commenté Sylvain Théberge, porte-parole de l’Autorité. Les questions qui nous sont soumises sont considérables et complexes. Cette évaluation nécessite un travail colossal de notre part. »

Plusieurs orientations en découlent

Au cours des dernières années, plusieurs orientations de l’Autorité ont découlé de l’inspection menée par le FMI, notamment en ce qui a trait à l’encadrement des agents généraux en assurance vie, les saines pratiques commerciales des assureurs et l’encadrement des représentants autonomes.

« Cette évaluation du FMI est un exercice important et nécessaire à nos yeux parce que nous croyons que la bonne performance de l’Autorité aux évaluations internationales confirme indirectement la bonne santé des institutions et du marché que nous encadrons, ajoute M. Théberge. De plus, la bonne réputation du régulateur contribue aussi indirectement à renforcer la confiance des épargnants, des investisseurs et des différents acteurs de l’écosystème financier et économique. »

Publicité
Sur le même sujet …