MENU

Le Groupe Deslauriers & Associés acquiert Renaud Assurances

FLASHFINANCE | PRIVILÈGE DE VOTRE NIVEAU PRO
par Hubert Roy | 20 février 2018 10h00

Carl Couture, vice-président, développement des affaires chez Deslauriers & Associés et cofondateur de Couture-Rochette & Associés, Yan Charbonneau, président et chef de la direction de Deslauriers & Associés, Michel Renaud, vice-président, gestion d

Renaud Assurances passe dans le giron du Groupe Deslauriers & Associés, a appris le Journal de l’assurance. Le cabinet acquis se joindra à Couture-Rochette & Associés, autre cabinet acquis par le Groupe Deslauriers & Associés et son propriétaire Yan Charbonneau.

Le Groupe Deslauriers & Associés possède maintenant un volume de primes de 85 millions de dollars (M$) et emploie 102 personnes. Renaud Assurance détient un volume de 15 M$. Établi à Québec, le cabinet se spécialise en assurance des entreprises.

90 % en assurance des entreprises

Avec cette transaction, le volume du Groupe Deslauriers & Associés se concentre à 90 % en assurance des entreprises. Le volume de ses succursales établies dans la région de Québec atteint quant à lui 55 M$, contre 35 M$ dans la région de Montréal est ses environs.

Les financiers de la transaction sont Promutuel Assurance et la Banque Laurentienne. La transaction a été conclue le 7 février et sera annoncée officiellement plus tard en journée.

Assurer la relève

Renaud Assurances a vu le jour en 2009. Le cabinet était la propriété de Michel Renaud et Linda Delisle. M. Renaud demeurera d’ailleurs au sein du cabinet au cours des dix prochaines années. Il occupera la fonction de vice-président, gestion de risques, au sein de la société.

« Depuis longtemps, nous souhaitions assurer notre relève et augmenter notre capacité à souscrire de plus gros risques pour nos clients. C’est exactement ce dont nous bénéficierons avec le savoir-faire et la réputation de Couture-Rochette & Associés », a-t-il commenté.

Objectif : 125 M$

Joint par le Journal de l’assurance, Yan Charbonneau souligne que ce cabinet s’était inspiré de Couture-Rochette pour bâtir son modèle d’affaires. Les dirigeants des deux cabinets se connaissent très bien, dit-il. Il souligne qu’acquérir Couture-Rochette lui a ouvert la porte à cette nouvelle transaction.

M. Charbonneau se fixe donc pour objectif d’avoir un volume de 125 M$, idéalement d’ici la fin de 2018. Cette acquisition est la sixième qu’il réalise en deux ans, rappelle-t-il.

Donner plus de poids aux courtiers

Il dit aussi réaliser cette transaction pour donner plus de poids aux courtiers indépendants au Québec. Il y voit une problématique de plus en plus flagrante, même en assurance des entreprises.

« Une grande majorité des entreprises s’en remettent à des courtiers d’assurance comme nous pour faire la gestion de leur portefeuille d’assurance. Le problème émane du fait que beaucoup de cabinets de courtage ont été achetés directement par de grandes compagnies d’assurance à qui ils envoient la majorité de leurs clients. Qu’en est-il de l’indépendance du courtier dans tout cela ? »

« Pratique incestueuse »

M. Charbonneau dit ainsi que son entreprise mène son combat à sa façon contre cette pratique qu’il qualifie d’incestueuse. « Nous acquérons des cabinets indépendants. Nous demeurons indépendants. Nous garantissons une réelle transparence et intégrité dans le programme d’assurance de nos clients afin d’obtenir les meilleures protections au meilleur prix à chaque renouvèlement. »

Publicité
Sur le même sujet …