MENU

Le Journal de l’assurance est dévoré et apprécié!

par La rédaction | 19 octobre 2012 14h58

Peu importe le segment de l’industrie dans lequel ils travaillent (vie individuelle, collectif, assurance de dommages, fonds communs ou fonds distincts), 95 % des gens qui reçoivent le Journal de l’assurance affirment le lire avidement! En sont-ils heureux? Votre réponse nous motive! 83 % s’en déclarent « très satisfait » ou « satisfait ».Ce vote de confiance de nos lecteurs envers le Journal de l’assurance a été exprimé lors d’un sondage réalisé en septembre dernier. Sur un envoi par courriel à un échantillon de près de 5 000 lecteurs, 715 d’entre eux ont répondu, pour un taux de réponse de 15 %. Il s’agit là d’un taux trois fois supérieur à la moyenne des sondages, un signe de l’intérêt de nos lecteurs envers pour le Journal de l’assurance!
À quelle fréquence lisent-ils leur exemplaire? À cette question, 98% des lecteurs affirment le lire dont 60 % « à chaque fois qu’il parait »!
Un rayonnement dans l’industrie
En moyenne, près de 40 % de nos lecteurs disent partager leur exemplaire avec d’autres collègues. Et lorsqu’ils le font, ces lecteurs affirment que cet exemplaire circule, le plus fréquemment, dans les mains d’au moins 2 autres professionnels.
Comme le référencement constitue l’approche la plus solide en matière de développement des affaires, nous avons voulu savoir si vous étiez prêts à nous recommander. Vous nous avez accordé une excellente note! Ainsi, peu importe le segment de l’industrie dans lequel ils travaillent, 9 lecteurs sur 10 n’hésiteraient pas à recommander à leurs collègues de lire le Journal de l’assurance.
Du papier à l’électronique
Alors que l’avènement de l’électronique modifie profondément les habitudes de consommation dans la société, nous avons voulu mesurer cette percée chez nos lecteurs.
Un peu plus de la moitié de nos lecteurs disent connaitre le site Web du Journal de l’assurance. Près de 80 % d’entre eux se disent « très satisfait » ou « satisfait » de l’information qu’ils y trouvent.
Parmi leurs lectures sur le Web, le bulletin électronique hebdomadaire du Journal de l’assurance est fort connu de nos lecteurs. Il s’agit de FlashFinance.ca, qui parait chaque lundi matin. En moyenne, parmi tous les segments d’affaires, 76 % disent le connaitre. Mais le papier garde encore sa place chez nos lecteurs! Ainsi, quel que soit le segment dans lesquels nos lecteurs travaillent, lorsqu’ils veulent s’informer, 50 % privilégient d’abord le papier, 20 % se rabattent sur le Web, la tablette électronique en retient 20 %, le téléphone intelligent n’étant le choix que de 10 % des lecteurs.
Fait à observer, peu importe leur secteur d’activités, la moitié de nos lecteurs disent ne jamais utiliser une tablette ou un téléphone intelligent pour la lecture d’information.
Le consommateur est bien protégé!
Les lecteurs du Journal de l’assurance prennent soin de leurs clients! 98 % d’entre eux considèrent « très important » ou « important » de s’informer sur leur pratique professionnelle. Les lecteurs sont donc avides d’information, une source de motivation supplémentaire pour l’équipe du Journal de l’assurance.
Des lecteurs aux horizons multiples
Notre sondage nous révèle que 79 % de nos lecteurs ont entre 31 et 60 ans. Parmi eux, on compte 67 % d’hommes et 33 % de femmes, lorsqu’on tient compte de tous les segments de l’industrie agglomérés.
Fait à noter, même si nos lecteurs travaillent en général dans un segment en particulier de l’industrie, plusieurs d’entre eux se disent intéressés par ce qui se passe dans les autres segments.
Ainsi, parmi les lecteurs en assurance de dommages, il s’en trouve de 15 % à 20 % qui se disent intéressés aussi aux domaines de « l’assurance vie individuelle et collective, de la planification financière et des fonds distincts ».
Parmi les lecteurs en assurance de personnes, on observe que 60 % d’entre eux s’intéressent aussi aux fonds communs, et 15 % à l’assurance de dommages.
Parmi les lecteurs actifs principalement dans les fonds communs, 80 % d’entre eux disent s’intéresser aussi à l’assurance vie individuelle.
Chers lecteurs, merci de votre confiance!
Je saisis l’occasion pour remercier tous les membres de l’équipe qui réalisent cette publication avec entrain et efforts!
Serge Therrien
Président et éditeur, Le Journal de l’assurance

Publicité