MENU

Les assureurs vie canadiens peinent face au test de résistance d’AM Best

par Kate McCaffery | 22 mai 2020 10h50

L’industrie mondiale de l’assurance vie est bien capitalisée. La plupart des assureurs répondent bien au test de résistance conçu par AM Best… sauf en Amérique du Nord, a révélé la firme de notation.

AM Best souligne néanmoins que l’industrie a ce qu’il faut pour faire face aux effets immédiats de la pandémie de la COVID-19. La firme de notation en a fait le bilan dans un rapport intitulé Stress Testing Rated Companies for COVID-19.

Ses analystes y indiquent que les assureurs de dommages des États-Unis et du Canada ont mieux performé face au test de résistance que les assureurs de personnes. La plupart des compagnies de la région Asie-Pacifique ont aussi bien performé, tout comme celles établies en Europe, en Afrique, au Moyen-Orient et en Amérique latine.

« Les assureurs établis dans des régions où la COVID-19 frappent plus forts se sont montrés plus vulnérables », indique AM Best dans son rapport. Ce qui explique la performance plus en demi-teinte des assureurs de personnes aux États-Unis et au Canada.

Avec son ratio de résistance, AM Best considère divers facteurs de risques, notamment les chocs aux investissements et à la souscription d’un assureur. Ainsi, les assureurs vie ayant des expositions plus marquées à des risques de mortalité ou de prêts hypothécaires se sont trouvés désavantagées.

Pour les assureurs de dommages nord-américains, le risque lié à la couverture de l’interruption des affaires demeure nébuleux, alors que certains états américains envisagent de forcer les assureurs à couvrir rétroactivement les pertes qui pourraient découlées de la pandémie.

Publicité
Sur le même sujet …