MENU

Les incendies de Fort McMurray pèsent sur les résultats de Co-operators

par Mathieu Carbasse | 17 février 2017 13h00

Photo : Government of Alberta

En 2016, la Compagnie d'assurance générale Co-operators a enregistré un résultat net de 145,3 millions de dollars (M$), ce qui représente une baisse de plus de 10 % par rapport à 2015 (162,3 M$). L’une des principales raison de ce recul a un nom : Fort McMurray.

En effet, la compagnie estime que les coûts associés au brasier qui a ravagé la ville du nord de l’Alberta se sont établis à 90,3 M$ avant impôts, nets de réassurance et incluant les primes de reconstitution de réassurance.

« Même si les feux de forêt dévastateurs de Fort McMurray ont eu une incidence majeure sur nos résultats nets, la société performe bien et nos données économiques fondamentales demeurent solides, a toutefois rassuré Rob Wesseling, président et chef de la direction de Co-operators. Exclusion faite de cette catastrophe, le rendement lié à la souscription s'est amélioré comparativement à l'exercice précédent. Nous sommes satisfaits de la croissance des primes et de la clientèle dans nos principaux secteurs d'activité partout au pays. »

 

Croissance soutenue du nombre de polices

Les primes directes souscrites (PDS) ont progressé de 5,6 %, s'élevant à 2,57 milliards de dollars (G$), comparativement à 2,44 G$ en 2015 (+5,3 %). Selon Co-operators, ces bons résultats sont principalement attribuables à la croissance soutenue du nombre de polices et de véhicules, ainsi qu'aux hausses de tarifs dans les secteurs de l'assurance habitation et de l'assurance agricole.

Les primes nettes acquises ont elles augmenté de 103,4 M$ (+4,5 %), pour s'établir à 2,40 G$ grâce à la croissance constatée dans l'ensemble de nos régions géographiques et de nos principaux secteurs d'activité.

Des primes cédées supplémentaires de 20,1 M$ ont été comptabilisées à l'encontre des primes nettes acquises au cours de l'exercice, principalement dans les secteurs de l'assurance habitation et commerciale, afin de remettre en vigueur notre garantie contre les catastrophes suivant les feux de forêt de Fort McMurray.
 

Le coût élevé de Fort McMurray

Le ratio mixte, excluant l'ajustement fondé sur le rendement du marché (ARM), s'est détérioré, s'établissant à 101,0 % par rapport à 97,3 % en 2015, en raison surtout de la catastrophe des feux de forêt. Exclusion faite des effets associés à Fort McMurray, le ratio mixte s'est élevé à 97,3 %.

Une hausse de la sévérité des sinistres de l'année en cours et le développement moins favorable des sinistres en assurance automobile ont été complètement compensés par la croissance des polices.

« Les feux de forêt de Fort McMurray ont été la pire catastrophe naturelle jamais connue au Canada et ont constitué un défi monumental pour le secteur de l'assurance. Nous sommes fiers de la façon dont notre personnel et nos conseillers sont parvenus à relever ce défi pour servir nos clients en cette période extraordinairement difficile », a rappelé Rob Wesseling.

Publicité
Sur le même sujet …