MENU

Les réformes axées sur les clients nuiront aux entreprises indépendantes, dit l’ACCVM

par La rédaction | 27 août 2018 11h30

Ian Russell

Les réformes touchant les conflits d’intérêts et la connaissance du profil des clients entraineront de nombreux frais aux courtiers en valeurs mobilières, avertit l'Association canadienne du commerce des valeurs mobilières (ACCVM).

Le président et chef de la direction de l’ACCVM, Ian Russel, affirme que l’augmentation des couts de conformité et la pression constante sur les frais et les redevances se traduiront par des marges d’exploitation plus serrées pour tous les courtiers de fonds communs.

Bien que les marchés aient obtenu de bons résultats et ont maintenu de nombreux courtiers à flot, les « réformes axées sur les clients » nuiront à la performance, plus particulièrement à celle des entreprises indépendantes.

Les sociétés de valeurs mobilières chercheront à réduire les couts

« Les entreprises répondront à la hausse des dépenses liées aux réformes axées sur les clients, en réduisant leurs couts d’opération et en multipliant leurs activités de fusions et d’acquisitions », a déclaré M. Russell.

Les couts plus élevés, prédit-il, pourraient forcer certains courtiers à passer d’un modèle à service complet à un ensemble plus étroit et plus ciblé de produits et services de gestion de patrimoine. D’autres pourront choisir d’inclure des comptes autogérés par des conseilleurs robotisés ou hybrides sur des plateformes en ligne. Certains pourraient aussi se spécialiser uniquement dans les clients à valeur nette élevée, ajoute-t-il.

Publicité