MENU

Les résultats d’Echelon dans le rouge au quatrième trimestre

par La rédaction | 19 février 2018 13h30

Echelon a enregistré une perte nette de 4,82 millions de dollars (M$) au quatrième trimestre de 2017, une chute de 286 % par rapport au bénéfice net de 2,6 M$ du quatrième trimestre de 2016. Le ratio combiné s’est détérioré de près de 25 points pour s’établir à 115,2 % pour la période.

Le déficit s’est approfondi dans les résultats de souscription en assurance des particuliers, avec une perte se chiffrant à 12,3 M$ contre une perte de 3,5 M$ à la même période l’an dernier. Ce creux s’explique par une hausse de la gravité des réclamations dans les provinces de l’Atlantique et une croissance de la fréquence en Ontario par rapport au quatrième trimestre de 2016.

En revanche, l’assurance des entreprises a enregistré des revenus de souscription de 2,4 M$, en baisse par rapport aux 7,86 M$ au quatrième trimestre de 2016.

« Des résultats insatisfaisants »

« Malgré des résultats insatisfaisants pour le quatrième trimestre de 2017, nous avons fait des progrès significatifs dans l’atteinte de nos objectifs stratégiques établis au début de l’année. 2017 a marqué le lancement de nouveaux produits et notre système de gestion de polices, et Echelon a reçu un soutien fort de la part de nos courtiers partenaires », explique Serge Lavoie, chef de la direction d’Echelon.

Pour l’année, Echelon a toutefois enregistré un bénéfice net de 6,64 M$, une baisse par rapport au bénéfice net de 7,12 M$ de l’année précédente. Le ratio combiné a augmenté, passant de 96,2 % en 2016 à 102,3 % en 2017.

Les primes directes souscrites ont augmenté de 31 % pour s’établir à 285,7 M$ grâce à la croissance naturelle en assurance des particuliers et aux nouveaux produits en assurance des entreprises lancés en 2016.

Les feux de forêt en Colombie-Britannique ont couté 2 M$

Les résultats de souscriptions d’Echelon affichent une perte de 9,2 M$, contre une perte de 3,2 M$ en 2016. En plus d’une hausse de la gravité des réclamations en assurance automobile dans les provinces de l’Atlantique et en Ontario, les répercussions nettes des feux de forêt en Colombie-Britannique s’élèvent à 2 M$.

En assurance des entreprises, les revenus de souscription ont chuté de 6 M$, passant de 10 M$ en 2016 à 4 M$ en 2017, en raison de plus faibles résultats en assurance automobile et en garantie, en plus d’une réduction des redondances des réclamations antérieures.

Hausses de taux à venir

« Nonobstant ces réalisations, nos résultats du plus récent trimestre ont été affectés par la hausse de la gravité des réclamations dans notre secteur de l’assurance automobile des particuliers, plus spécifiquement en Atlantique, et une hausse de la fréquence des réclamations en Ontario. Nous sommes confiants de voir les effets de nos mesures de raffinement des taux depuis prises à l’été 2016 au cours des prochains trimestres. De plus, nous avons récemment appliqué pour d’autres hausses de taux à travers le pays, et nous sommes engagés à revoir nos produits et nos taux pour nous assurer de la profitabilité de nos affaires », ajoute M. Lavoie.

Publicité
Sur le même sujet …