MENU

Les sinistres font chuter le bénéfice net de Co-operators au quatrième trimestre

FLASHFINANCE | PRIVILÈGE DE VOTRE NIVEAU PRO
par La rédaction | 19 février 2018 11h30

La hausse de la fréquence des sinistres a eu raison du résultat net consolidé de la Compagnie d’assurance générale Co-operators, qui a enregistré une baisse de ses bénéfices nets de 50 % au quatrième trimestre de 2017, passant de 128,8 millions de dollars (M$) à la période correspondante de 2016 à 64,8 M$. Le ratio combiné s’est établi à 100,3 %, une hausse de près de 15 points de pourcentage.

Toutefois, les primes directes souscrites ont connu une croissance pour atteindre 685,2 M$ au quatrième trimestre, une hausse de 46,1 M$ par rapport au quatrième trimestre de 2016. Cette hausse s’explique par une croissance de toutes les catégories de produits de Co-operators, principalement dans les secteurs de l’assurance habitation et automobile des régions de l’Ontario et de l’ouest du Canada.

Les vents violents et la pluie abondante en cause

« Les montants de sinistres ont augmenté en 2017 comparativement à l’exercice précédent, malgré l’incidence des feux de forêt tragiques de Fort McMurray en 2016. Parmi les facteurs ayant contribué à cette augmentation, mentionnons le grand nombre de tempêtes de vents violents et de pluie abondante qui ont touché des résidences et des exploitations agricoles, ainsi qu’une augmentation de la fréquence des sinistres en assurance automobile », indique Rob Wesseling, président et chef de la direction de Co-operators.

Pour l’exercice 2017, le résultat net consolidé a également chuté par rapport à l’exercice précédent, passant de 145,3 M$ à 121,1 M$. Le ratio combiné s’est aussi détérioré pour se chiffrer à 103,2 % contre 101 % l’année précédente.

Croissance soutenue du nombre de polices

En 2017, les primes directes souscrites ont augmenté de 6,5 % pour s’établir à 2,74 milliards de dollars (G$) contre 2,57 G$ en 2016, en raison de la croissance du nombre de polices et de véhicules dans toutes les régions et des primes moyennes plus élevées en assurance automobile et habitation dans l’Ouest.

« La croissance du nombre de clients dans toutes les régions géographiques du pays continue de stimuler une croissance soutenue du nombre de polices dans toutes nos principales gammes de produits, ajoute M. Wesseling. La mobilisation de la clientèle est un élément important de notre stratégie et, comme le démontrent les résultats des études de J.D. Power sur la satisfaction de la clientèle en assurance habitation et automobile en 2017, nous sommes un chef de file de l’industrie dans ce domaine. »

Publicité
Sur le même sujet …