MENU

Manuvie élimine les analyses de sang et d’urine pour tous ses produits d'assurance vie

par Mathieu Carbasse | 07 février 2017 15h54

Plus de la moitié des clients de Manuvie qui souscrivent une assurance vie n'auront désormais plus à subir des tests aussi invasifs que chronophages. L’assureur vie vient en effet d’annoncer qu'il élargissait son programme d'analyse prédictive pour inclure les contrats dont la couverture ne dépasse pas un million de dollars sans exiger de tests de dépistage de la nicotine et des analyses sanguines et d'urine, et ce, pour tous les produits d'assurance vie individuelle.

Ce programme, lancé le 9 mai 2016, ne touchait que les produits d'assurance vie temporaire. Il englobe maintenant tous les produits d'assurance vie individuelle, y compris les produits d'assurance vie entière et vie universelle.

Une première selon Manuvie

« Manuvie est le premier et unique assureur au Canada à utiliser l'analyse prédictive pour faire évoluer le processus de souscription d'assurance, affirme Richard Payette, PDG de Manuvie Québec. Alors que la plupart des assureurs exigent des analyses sanguines, d'urine ou d'autres renseignements pour des couvertures d'assurance vie de seulement 250 000 $, nous allons au-devant de ça, et nous simplifiions le processus de souscription pour les Canadiens. »

Les critères d'admissibilité ont également été assouplis pour les clients de 41 à 69 ans. Les Canadiens souhaitant souscrire un contrat dont la couverture ne dépasse pas 5 000 000 $ n'ont plus à passer un électrocardiogramme (ECG). Les clients de 70 ans et plus qui présentent une demande d'assurance, dont le montant ne dépasse pas 10 000 000 $, devront uniquement passer un ECG au repos.

Lutter contre la fraude

« L'élimination des tests de dépistage de la nicotine nous intéresse particulièrement puisque les fumeurs qui se déclarent faussement comme des non-fumeurs peuvent faire monter les primes d'assurance vie pour les non-fumeurs en raison des conséquences néfastes de fumer sur la santé. C'est la principale source de fraude en assurance vie de notre industrie, précise M. Payette. Nos analyses prédictives, ainsi que la surveillance des données de souscription, nous aideront à éliminer les occasions de fraude, nous permettant alors de maintenir les primes d'assurance à un niveau abordable. »

L'application du nouveau plafond sera toutefois soumise à des restrictions, notamment en ce qui concerne certaines affections diagnostiquées, comme les maladies cardiaques et le diabète. Les proposants atteints de ces affections devront fournir des renseignements supplémentaires, comme l'exigent les normes actuelles.

Publicité
Sur le même sujet …