MENU

Munich Re en croissance au deuxième trimestre de 2019

par Frédérique De Simone | 07 août 2019 13h30

Le réassureur l’avait annoncé : ses résultats au deuxième trimestre 2019 ne déçoivent pas. Son ratio combiné pour la période est de 87,7 %, une amélioration par rapport au ratio de 102 % enregistré lors du 2e trimestre 2018.

Le bénéfice consolidé pour le second trimestre est de 993 millions d’Euros (M€). C’est 265 M€ de plus qu’à pareille date l’an passé où le bénéfice était de 728 M€. Au cumul des deux premiers trimestres 2019, le réassureur enregistre un bénéfice de 1,63 milliard d’Euros.

« Nous sommes ravis d’avoir généré notre meilleur résultat trimestriel en quatre ans. Et nous sommes sûrs que nous atteindrons notre objectif de bénéfice de 2,5 milliards d’euros pour 2019 et de 2,8 milliards d’euros pour 2020, conformément à notre ambition pluriannuelle pour 2018-2020. À mi-parcours de ce programme, Munich Re est en bonne voie sur les plans stratégique et financier », dit Joachim Wenning, président du conseil d’administration de Munich Re.

La réassurance de dommages rapporte

Munich Re connait aussi de bons résultats en réassurance de dommages. Le réassureur réalise un bénéfice de 704 M€ au deuxième trimestre 2019, soit plus du double que le bénéfice enregistré au cours de la même période en 2018. Celui-ci était alors de 335 M€.

Au cumul des deux premiers trimestres, l’année 2019 rapporte environ 15,7 % de plus qu’en 2018. Pour la première moitié de 2019, le bénéfice est de 1,07 G€ comparativement à 925 M€ pour la mi-année 2018.

Bénéfice en baisse pour la réassurance vie

Le secteur de la réassurance vie a enregistré une baisse de bénéfice par rapport au second trimestre 2018. À l’époque, le bénéfice était de 285 M€, alors que pour la même période en 2019, le bénéfice est de 154 M€. Une diminution de 45,9 % par rapport à l’exercice précédent.

Au cumul des deux premiers trimestres, la baisse est moins importante. Le secteur de la réassurance vie rapporte 335 M€ à Munich Re, en 2019. Or, au cours de la même période en 2018, le secteur rapportait 24,7 % de plus, soit 444 M€.

Le réassureur prévient qu’une volatilité accrue des bénéfices est attendue au cours des prochains trimestres. 

Les catastrophes naturelles plus couteuses

Les sinistres liés aux catastrophes naturelles ont entrainé, pour Munich Re, davantage de pertes en 2019 qu’en 2018. Pour la première moitié 2019, les dépenses ont atteint 350 M€ et 155 M€ pour le second trimestre, comparativement à 104 M€ pour le deuxième trimestre 2018.

Publicité
Sur le même sujet …