MENU

Terrorisme : l’expiration d’une loi inquiète les assureurs

par Mathieu Carbasse | 10 septembre 2014 08h35

L'expiration, à la fin de 2014, de la loi fédérale américaine de réautorisation des programmes d'assurances contre le risque terroriste (TRIPRA) fait craindre des difficultés sur le plan de la disponibilité et de la tarification de l’offre d’assurance en risques terroristes, selon une récente étude de l'Institut d’information sur l’assurance (III).

« Le 13ème anniversaire du 11 Septembre et l’expiration imminente de TRIPRA, sont des rappels, pour le Congrès, de la nécessité de renouveler rapidement la présente loi qui s'est avérée être une composante essentielle pour la sécurité économique du pays ", souligne le Docteur Robert Hartwig, économiste et président de l’III. De plus, les récentes menaces de la part de nouvelles organisations terroristes, comme par exemple l'État islamique, contre les intérêts américains partout dans le monde démontrent que la nécessité d’un tel programme est toujours d’actualité », dit-il.

Par ailleurs, l’étude de l’III souligne le fait que TRIPRA a eu pour avantage majeur de stabiliser le marché de l'assurance contre le terrorisme, au lendemain de son vote par le Congrès américain en 2012. En cas d’expiration de cette loi, l’offre d’assurance contre le terrorisme risquerait donc d’être moins disponible pour l’ensemble des entreprises qui en auraient besoin. «Sans une décision du gouvernement fédéral, les polices d'assurance des risques terroristes seront plus coûteuses et risquent d’avoir une portée limitée», met en garde Robert Hartwig. TRIPRA est une composante essentielle pour la sécurité de l'économie américaine et permettrait d'assurer une reprise rapide en cas d'attaque terroriste majeure. »

Pour rappel, l'impact des attaques terroristes du 11 septembre avait produit des pertes de près de 32,5 G$ (soit l’équivalent de 42,9 G$ en 2013) pour les assureurs, soit la plus grande perte dans l’histoire de l'assurance.

[table id=36 /]

Publicité
Sur le même sujet …