MENU

La COVID-19 et les catastrophes en Alberta font reculer Co-operators

par Aurélia Morvan | 03 août 2020 09h00

Photo : Freepik

Après avoir déclaré sa pire perte nette des dix dernières années au premier trimestre de 2020, dans le contexte de la COVID-19, Co-operators affiche un résultat en recul, mais dans le vert.

De fait, le groupe d’assurance déclare un bénéfice net de 47,9 millions de dollars (M$) pour le deuxième trimestre de 2020. Ce résultat est en baisse de 39,4 % ou 31,2 M$ par rapport au bénéfice net de 79,1 M$ déclaré pour le deuxième trimestre de 2019.

« Les résultats du deuxième trimestre reflètent des pertes avant impôts de 115,8 millions de dollars, déduction faite de la réassurance et compte tenu des primes cédées de remise en vigueur, associées aux deux évènements météorologiques catastrophiques à Fort McMurray et à Calgary, en Alberta », dit Co-operators.

Hausse des réclamations

Ainsi, le montant net des sinistres et des frais de règlement non actualisés a été de 598,2 M$ au deuxième trimestre de 2020, quand il était de 501,3 M$ au deuxième trimestre de 2019.

Il s’agit d’une augmentation de 19,3 % ou 96,9 M$ qui est « principalement le résultat des événements météorologiques catastrophiques survenus dans la région de l'Ouest », dit l’assureur.

Pertes de souscription

En parallèle, Co-operators déclare une perte de souscription de 33,6 M$ au deuxième trimestre de 2020. Au deuxième trimestre de 2019, Co-operators déclarait un gain de souscription de 36,8 M$. Il s’agit ici d’une régression de 191,3 % ou 70,4 M$.

« Bien que deux évènements météorologiques catastrophiques en Alberta aient eu des répercussions négatives sur nos clients et sur notre rendement de souscription, ces pertes financières ont été compensées dans une certaine mesure par une reprise des marchés financiers mondiaux », commente Rob Wesseling, président et chef de la direction, Groupe Co-operators limitée, la coopérative qui détient le groupe de sociétés Co-operators.

Le coup de pouce des marchés

Effectivement, Co-operators déclare des gains et revenus nets de placement de 135,1 M$ au deuxième trimestre de 2020, quand ils étaient de 77,2 M$ au deuxième trimestre de 2019. Il s’agit d’une hausse de 75,1 % ou 57,9 M$.

Co-operators indique que « les politiques budgétaires et monétaires accommodantes ont entraîné une forte remontée des marchés financiers après leur correction en mars », ce qui a entraîné « une forte appréciation » de son portefeuille d'actifs investis.

Plus précisément, Co-operators explique la progression de ses gains et revenus nets de placement « principalement en raison de la variation positive de la juste valeur de [ses] portefeuilles d'actions privilégiées et de titres à revenu fixe, y compris les contrats de change, lesquels ont été partiellement neutralisés par une baisse des gains réalisés sur [son] portefeuille d'actions ordinaires et des distributions de dividendes plus faibles ».

Moins de déplacements, moins de primes

La pandémie de la COVID-19 a elle aussi eu des conséquences sur les résultats de Co-operators, sur ses primes directes souscrites (direct written premium) plus précisément. Celles-ci se sont établies à 1,02 milliard de dollars (G$) au deuxième trimestre 2020, contre 1,05 G $ au deuxième trimestre 2019.

Il s’agit d’une baisse de 3,2 % ou 33,5 M$ qui « est principalement attribuable au remboursement pour déplacements réduits de 35,5 millions de dollars dans le secteur de l'assurance automobile et à d'autres changements de couverture demandés par les clients », dit Co-operators.

Les primes nettes acquises (net earned premium) se sont pour leur part établies à 836,9 M$ au deuxième trimestre de 2020, contre 804,6 M$ au deuxième trimestre de 2019. Il s’agit d’une hausse de 4 % ou 32,3 M$.

Détérioration du ratio combiné

Co-operators déclare un ratio combiné de 104 % au deuxième trimestre de 2020. Celui-ci s’est détérioré de 8,6 points par rapport au ratio combiné de 95,4 % déclaré pour le deuxième trimestre de 2019.

D’autres assureurs ont publié leurs résultats financiers pour le deuxième trimestre de 2020. Intact Corporation financière a ainsi réalisé son meilleur résultat net en dix ans, tandis qu'Economical a déclaré un gain de souscription pour la première fois depuis 2015. iA Société financière a déclaré un résultat net en hausse, tout comme Empire Vie.

Publicité
Sur le même sujet …