MENU

La COVID-19 accentue l’innovation chez les assureurs

par Alain Thériault | 25 août 2020 09h00

Photo : Freepik

La pandémie de la COVID-19 et la distanciation sociale créent une pression vers l’innovation chez les assureurs, comme en témoignent des passages dans les résultats financiers du deuxième trimestre 2020 de plusieurs assureurs. Les investissements ou les mises à jour de plateformes numériques de transaction à distance en occupent une grande part.

Lors de la divulgation de ses résultats financiers du deuxième trimestre 2020, Great-West Lifeco a inclus une note sur son exploitation canadienne qui en dit long sur la pression qu’exerce la pandémie sur les activités des compagnies d’assurance de personnes.

On peut y lire que les dépenses du deuxième trimestre de 2020 ont diminué par rapport à l’exercice précédent. « Elles ont continué d’être principalement affectées aux investissements stratégiques, ce qui comprend la nouvelle possibilité, pour les clients de l’unité client collectif, de présenter des réclamations de tout type par voie électronique, ainsi que les améliorations apportées à la fonctionnalité d’échanges à distance pour l’unité client individuel, lancée au deuxième trimestre de 2020 », ajoute la société de portefeuille qui détient Canada Vie.

La quasi-totalité à distance

« Au T2 2020, nous avons continué de tirer parti de nos capacités numériques et de les améliorer, tirant parti des initiatives visant à soutenir nos clients pendant la pandémie de COVID-19 », écrit Manuvie dans son rapport du deuxième trimestre de 2020.

Au Canada, Manuvie révèle que les clients peuvent avoir virtuellement accès à près de 97 % de sa gamme de produits. L’assureur dit avoir élargi la portée de son partenariat avec Akira Health, pour la prestation d’une gamme de services médicaux en ligne. Cette plateforme de soins de santé permet aux participants de régimes d’assurance collective de Manuvie d’utiliser des outils de consultation médicale. En Asie, c’est aussi 97 % de sa gamme de produits que Manuvie a pu offrir à distance au deuxième trimestre, en raison d’améliorations numériques et d’un accroissement de ses capacités de distribution.

Aux États-Unis, les clients de Manuvie ont accès à près de 80 % de sa gamme de produits par l’entremise de solutions virtuelles. L’assureur a lancé une plateforme numérique d’affaires nouvelles appelée JH eApp. Elle permet de simplifier et d’accélérer la souscription d’une couverture d’assurance vie. Il a du même coup lancé une nouvelle assurance vie temporaire à souscription complète. Les clients peuvent souscrire numériquement une couverture d’assurance temporaire qui peut atteindre 1 million de dollars américains.

Deux effets différents du confinement

Dans les documents de divulgation des résultats du deuxième trimestre de 2020 de Financière Sun Life, son PDG, Dean Connor, a déclaré avoir constaté une diminution des souscriptions d’assurance comparativement au deuxième trimestre de 2019, en raison des mesures de confinement. En contrepartie, il a signalé que les souscriptions de produits de gestion de patrimoine et de gestion d’actifs ont augmenté « de façon importante par rapport à l’exercice précédent ».

« Nos investissements dans les solutions numériques ont été bien utiles au début de la pandémie. Les clients et les conseillers ont facilement pu interagir virtuellement et accéder à des ressources en ligne. Nous continuerons d’accélérer ces investissements, afin que les clients aient encore plus de facilité à faire affaire avec nous et que nous poursuivions sur cette lancée », a ajouté M. Connor.

Sun Life vient en outre de lancer une plateforme en ligne dotée d’une proposition numérique qui permettra au réseau des agents généraux de faire souscrire plus rapidement ses produits d’assurance individuelle.

Empire Vie a aussi mentionné que ses investissements en technologie lui ont permis de composer avec la pandémie au deuxième trimestre de 2020.

Sun Life paie pour les employeurs américains

Financière Sun Life a attribué sa solide position en garanties collectives pour employés aux États-Unis à des solutions souples qu’il offre « pour répondre aux besoins des clients en temps de pandémie ». Il s’agit entre autres de couverture pour les frais de soins de santé payés par le client.

Sun Life a de plus temporairement exonéré les employeurs des frais d’utilisation de la plateforme numérique d’administration des avantages sociaux Maxwell Health. L’assureur dit avoir mis la plateforme à jour en améliorant les fonctionnalités d’adhésion mobile, de messagerie texte et de clavardage, et en intégrant d’autres retenues à la source.

Leadeur numérique en fonds

Lors de son appel conférence sur les résultats du deuxième trimestre de 2020, iA Groupe financier a indiqué que les ventes de fonds distincts et de fonds communs de sa filiale iA Assurance ont été très fortes au deuxième trimestre de 2020. Dans les diapositives diffusées à cette occasion, iA se définit comme un leadeur en termes de plateforme numérique en ce qui touche la gestion de patrimoine individuelle.

L’assureur s’attend à une année 2020 normale en gestion de patrimoine, alors que son pronostic précédent parlait d’une année 2020 près de la normale. Il estime que le nouveau pronostic tiendra si la pandémie persiste dans son état actuel, et qu’il n’y a pas de seconde vague importante de coronavirus.

Dans les commentaires sur sa filiale américaine de garanties automobiles IAS Parent Holdings, l’assureur énumère les synergies et les innovations qui donnent une perspective de croissance à l’entité acquise en mai. Parmi elles, il signale une gestion innovante du développement de produit et des risques axée sur les données.

Publicité
Sur le même sujet …